solder
étymologie
De solde.

verbe

solder \sɔl.de\ transitif conjugaison

  1. (Commerce et Comptabilité) Acquitter un compte, une dette, en faire l’entier paiement.
    • Solder un compte, un mémoire, un achat, une différence.
    • Le voyageur, confus, voulut solder sa dépense ; le général insista pour tout payer lui-même avec le café ; le voyageur salua, hésita, remercia et s’en alla. (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange-Gardien, 1888)
    • Comme nous redoutions fort qu’il ne payât à boire, car la revanche eût été inévitable, nous nous empressâmes de solder, d’avaler et de décamper au plus vite. (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 183, 2012)
  2. Vendre en solde.
    • Ces marchandises, ces livres ont été soldés.
  3. (Par extension) Payer à quelqu’un tout ce qu’on restait à lui devoir.
    • Le 4 août 1578, à Ksar el-Kébir, la bataille des Trois Rois se solda par une tragique victoire de l'allié d'Élisabeth : 8 000 morts, 15 000 prisonniers, la fleur de la noblesse portugaise décimée, et ce fut bien le diable si une centaine de survivants en réchappèrent. (Joanny Moulin, Elisabeth : La reine de fer, Éditions du Cerf, 2015, chap. 23)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français