solliciter
étymologie
Du latin sollicitare.

verbe

solliciter \sɔ.li.si.te\ ou \sɔl.li.si.te\ transitif conjugaison

  1. Inciter ou exciter à faire quelque chose.
    • La vallée de la Lanterne dans son cours supérieur et moyen est restée longtemps à peu près inexplorée, l'attention des botanistes ayant été plutôt sollicitée par les deux chaînes voisines du Jura et des Vosges ; […]. (Gustave Malcuit, La Lanterne, 1929)
    • Ils l’avaient sollicité d’entrer dans leur parti.
  2. Faire rendre à une chose plus qu’elle ne contient.
    • Solliciter un texte.
  3. Animer par des besoins physiques tels que la faim, la soif, etc.
    • Cet animal ne quitte sa tanière que lorsqu’il est sollicité par la faim.
  4. (physique) Exercer une certaine action sur les corps.
    • Un corps sollicité par deux forces différentes.
  5. Demander fortement, avec instance.
    • « Ils viendront solliciter en pleurnichant des dégrèvements d'impôts, me dit un fonctionnaire […], et ils risquent au baccara, au chemin de fer, des fortunes tous les soirs.... » (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Qu'on y ajoute une liberté extrême laissée aux enfants qui sortent sans solliciter la permission, se déplacent dans la classe à leur gré, […]. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il sollicita le garçon d'un timbre retentissant, en cognant bruyamment ses vastes pattes. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 11)
    • Et voilà pourquoi, depuis deux mois, […], Cacaine ne trouvait personne qui consentît à lui louer, […], la chambre qu’il sollicitait. (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • En mai 1785, il sollicite, au nom des habitants d’Orfeuil — mais à leur insu — un secours de 12.000 livres, sur les revenus de la province, pour la construction de l’église ou de la chapelle projetée, et pour le logement du desservant. (Revue historique ardennaise , vol. 9-10, dir. Paul Laurent, Paris : Éditions A. Picard et fils, 1902, p. 34)
  6. (Absolument) Demander avec déférence les faveur#fr|faveurs qu’on attend de personnes puissantes.
    • Monsieur le chevalier, dit de Guiche, ce que vous faites là n’est point généreux : je sollicite et vous me nuisez. (Alexandre Dumas, Le Vicomte de Bragelonne, 1847, Michel Lévy frères, page 242)
    • Je n’aime guère à solliciter.
    • Mes amis ont sollicité pour moi.
    • Je suis las de solliciter.
    • Il sollicite depuis six mois et n’a rien obtenu.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français