sommaire
étymologie
Du latin summarium.

adjectif


sommaire \sɔ.mɛʁ\ ou \sɔm.mɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est succinct, court, abrégé, qui expose un sujet en peu de paroles.
    • De plus, avant le XXe siècle, on n’avait eu qu’un exemple, et relativement sommaire, avec l’insurrection de la Commune de Paris, en 1871, de ce dont était capable une population urbaine moderne en temps de conflit armé. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 289 de l’éd. de 1921)
    • Le gros temps persiste. Après une toilette sommaire et difficultueuse, je monte sur le pont. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 12)
    • Avant d’envoyer l’ensemble de ce dossier, le ministère intéressé saisit le secrétariat général du Gouvernement d’un dossier sommaire et examine avec lui l’opportunité et la formulation de la saisine. (Secrétariat général du gouvernement et Conseil d’État (France), Guide de légistique, 3e version, La Documentation française, 2017, ISBN 978-2-11-145578-8)
  2. (droit) Prompt et avec peu de formalités.
    • Jugement sommaire, jugement rendu sur certaines contestations qui requièrent célérité.
  3. (droit) Dépourvu des formalités nécessaires.
    • Exécution sommaire, exécution qui n’est pas précédée d’un jugement.
  4. (Figuré) Qui est dépourvu du confort nécessaire.
    • Dans les cours et les jardins de la ville européenne étaient dissimulées les « boyeries », c'est-à-dire les habitations sommaires dans lesquelles était logé le personnel domestique bantou : cuisiniers, « boys de maison », « lavadaires », […]. (Jean Sauvy, Le Katanga, 50 ans décisifs, Société continentale d'éditions modernes illustrées, 1961, p. 260)
  5. Superficiel, fait sans examen approfondi, sans réflexion suffisante.
    • La façon vraiment sommaire dont M. Delcassé a été sacrifié, renversé, piétiné, l’émotion qu’on a manifestée, le désarroi qui s’est emparé des esprits ont donné à croire que la France se laisserait conduire les yeux fermés partout et jusqu’où on voudrait. (Francis Charmes, « Chronique de la quinzaine, histoire politique - 29 juin 1905 », Revue des Deux Mondes, 1905)
    • Pour supprimer ces voleurs
      Nul moyen n’est trop sommaire.
      (Eugène Pottier, La Terreur blanche, vers 1871)
    • Pascal. — La psychologie, y’en a qu’une : défourailler le premier.
      Théo. — C’est un peu sommaire, mais ça peut être efficace.
      (Michel Audiard, Les Tontons flingueurs, 1963)
  6. (Figuré) Informel.
    • Tenue sommaire, tenue légère, état d’une personne qui est peu vêtue.
    • Ta garde-robe me semble un peu sommaire (Franc-Nohain, Les Mémoires de Footit et Chocolat, 1907)
traductions traductions traductions
nom


sommaire \sɔ.mɛʁ\ ou \sɔm.mɛʁ\ masculin

  1. Résumé, abrégé.
    • Le sommaire d’un livre, d’un discours.
    • Faire un sommaire.
  2. (Édition) Liste des titres de chapitres, de parties ou de paragraphes, accompagnés ou non de numéros de pages.
    • […], il tend son livre. Dedans ses discours. Sur l’Europe, la liberté, le désordre monétaire, le dumping fiscal. Le tout, illisible. On parcourt le sommaire, on soupèse le pavé et on se demande combien l’éditeur a bien pu facturer ce pensum à l’ambassade. (Vincent Hervouët, Václav Klaus, le Président en auteur maudit, dans Ainsi va le monde… : 100 chefs d’État à la question, éditions Albin Michel, 2014)
synonymes traductions traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français