sonnet
étymologie
(XIIIe siècle) De l’italien sonnetto.

nom

SingulierPluriel
sonnetsonnets

sonnet \sɔ.nɛ\ masculin

  1. (Poésie) Ouvrage de poésie, composé de quatorze vers distribués en deux quatrains sur deux rimes seulement et en deux tercets.
    • Oronte : Voilà qui va fort bien, et je crois vous entendre.
      Mais ne puis-je savoir ce que dans mon sonnet
      Alceste : Franchement, il est bon à mettre au cabinet ;
      Vous vous êtes réglé sur de méchants modèles,
      Et vos expressions ne sont point naturelles.
      (Molière, Le Misanthrope ou l’Atrabilaire amoureux (acte I, scène 2))
    • Il lui offrit son volume des Orfraies, recueil de sonnets, comme nous en avons tous fait et tous lu, dans le temps où nous avions le jugement si court et les cheveux si longs. (Charles Baudelaire, La Fanfarlo, 1847 ; Gallimard, 2012, collection Folio, page 22.)
    • Plus d’un jeune instituteur stagiaire a retrouvé dans le siècle celle pour qui s’échafaudaient ses odes et ses sonnets. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • En effet, grâce à des rimes isosexuelles dont la morphologie nominale ou adjectivale est exclusivement féminine, elle s'affranchit de la règle séculaire d'alternance du sexe des rimes et consacre ainsi le sonnet à la féminité. (Marie-Ange Bartholomot Bessou, L'imaginaire du féminin dans l’œuvre de Renée Vivien : de mémoires en mémoire, cahier romantique n° 10, Presses Univ. Blaise Pascal, 2004, p. 371)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français