sophiste
étymologie
Via le latin sophista, du grec ancien.

nom

SingulierPluriel
sophistesophistes

sophiste \sɔ.fist\ masculin

  1. (Antiquité) philosophe#fr|Philosophe, rhéteur professionnel. (Spécialement) Depuis Platon, nom donné aux professeurs et rhéteurs rémunérés, par opposition aux philosophes.
    • Selon le sophiste grec présocratique Protagoras : « l'homme est la mesure de toute chose ».
    • Les Sophistes ont risqué, au Ve siècle, sans être autrement molestés, les plus graves impertinences, telle que celle-ci : la religion n'est qu'un mensonge utile. (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1966)
  2. (Par extension) Celui qui use d’arguments captieux.
    • Mettons dans la même classe les dialecticiens et les sophistes, gens qui font plus de bruit que tous les chaudrons de Dodone, et dont le moins babillard pourrait tenir tête aux vingt plus bavardes commères qu'on puisse trouver sous le ciel. (Érasme, Éloge de la folie, 1509, traduction de Thibault de Laveaux en 1780)
    • Alors, dans les prochains mois, nous allons entendre tous les sophistes du privé nous marteler le message que le bloc patrimonial est une chose mauvaise pour notre économie. ([http://feedproxy.google.com/~r/fluxdudevoir/~3/n8Nai36gi7g/hydro-quebec-le-risque-de-surproduction Hydro-Québec - Le risque de surproduction], Le Devoir.com, 14 août 2010)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français