sortir
étymologie
(verbe 1) Pour le TLFi c’est le même verbe que le suivant ; pour Littré il est apparenté à l’espagnol surtir (« jaillir »), au catalan et occitan sortir, à l’italien sortire ; il explique : « comme le sens propre de sortir est « jaillir », comme celui de ressortir est « rejaillir », et enfin comme ressort veut dire « rebondissement », on peut accepter la conjecture de Ménage, approuvée par Diez, qui le tire d'un type non latin surrectire, dérivé de surrectus (« levé, dressé »), bien que les participes passifs donnent ordinairement des verbes de la première conjugaison » (voir saillir, sauter du latin salire, salto#la|saltare). « Mais il y a des exceptions, par exemple amortir. Cependant, vu la forme sourdir avec un d, et resourd pour ressort (voir ce mot), il ne paraît pas impossible que sortir soit un doublet de sourdre (Note: ou je sors est pour je sours), venant de surgere. » À partir du XVIe siècle, il évince issir.
(verbe 2) Du latin sortior, dérivé de sors#la|sors (voir sort, sorte).

verbe

sortir \sɔʁ.tiʁ\ intransitif conjugaison (pronominal : se sortir)

  1. Passer du dedans vers le dehors.
    • Il a fait très frais pendant la nuit, et, ce matin, quand je suis sorti de ma tente, la campagne était étincelante de givre. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 120)
  2. (Absolument) Quitter la maison pour se promener, pour faire des visites, etc.
    • Tout s'est déroulé comme d'habitude : on a récupéré le fric, on l'a laissé à l'hôtel, et on est sortis fêter le succès, tu sais, le truc typique, d'abord en allant dîner, et puis boire des coups jusqu'à pas d'heure. Comme toujours. (Ramon Palomar, 60 kilos, Éditions Prisma, 2013, chap. 11)
    • Il vérifia une dernière fois la nominette aux armes de la ZP3 Uccle/Watermael-Boitsfort/Auderghem, laça les bottines à tige et se prépara à sortir. Alfred le précéda d'un trot allègre jusqu'à la porte d'entrée qu'il lorgna d'un œil envieux. (Isabelle Corlier, Ring Est, Ker Éditions, 2018, chap. 4)
  3. (En particulier) Partir de chez soi pour prendre du bon temps.
    • Audrey ayant le permis de conduire et une voiture, nous allions au cinéma ou sortions en boîte à La Scala, une discothèque parisienne. C'était la belle vie. (Lucie Decosse, Je suis restée debout, avec Brice Perrier, Éditions du Moment, 2015, chap. 3)
  4. (En particulier) Quitter sa chambre de malade pour commencer sa convalescence.
    • Les médecins ne lui ont pas encore permis de sortir.
  5. Quitter un lieu où l’on était.
    • Sortir, du bal, du spectacle.
    • Sortir de table. — Sortir de dîner.
    • ''Sortir de prison par autorité de justice.
    • Ce jeune homme sort du collège où il fit de brillantes études.
  6. (Figuré) Cesser de se trouver dans un temps, une époque, un état, une condition.
    • Sortir de l’hiver.
    • Sortir de l’enfance.
    • Sortir de nourrice, sortir de maladie.
    • Sortir d’apprentissage.
  7. (Figuré) Ne plus être en situation, en parlant de choses morales.
    • Sortir d’erreur, de son bon sens.
    • Sortir de son sujet, du sujet.
    • Vous sortez de la question.
  8. Se délivrer, s’affranchir, se tirer de quelque situation difficile, embarrassante ou périlleuse.
    • Sortir d’affaire.
    • Sortir d’intrigue.
    • Sortir d’un grand péril, d’un grand embarras.
  9. Pousser au-dehors, commencer à paraître.
    • Les fleurs commencent à sortir.
    • Les blés, les herbes sortent de terre.
    • Sa rougeole est sortie, est bien sortie.
  10. Dépasser de quelque chose.
    • La vieille grelotteuse qui tapinait rue Saint-Martin, toujours avec son cabas, d'où sortaient parfois des poireaux ou des fanes de carottes. (Jacques Drillon, Les fausses dents de Berlusconi, éd. Grasset (Collection Bleue), 2014)
  11. (Impersonnel) S’exhaler.
    • Il sort une agréable odeur de ces fleurs.
    • Il sort une grande chaleur de ce fourneau.
    • Il en sortait une épaisse fumée.
  12. Être produit, en parlant des ouvrages de l’industrie, de l’art ou de l’esprit.
    • Les étoffes qui sortent de cette fabrique sont très estimées.
    • Les ouvrages sortis du pinceau de cet artiste.
    • C’est le meilleur ouvrage qui soit sorti de la plume de cet écrivain.
  13. Être issu.
    • En chaire, la vicaire disait que l’école laïque (la laïque) était l’école du crime et que les enfants qui en sortiraient ne feraient que des voyous. (Claude Rivals, Pierre Roullet, meunier angevin, page 184 Éditions Cheminements, 2004)
    • Il sort de parents illustres.
    • La famille d’où il est sorti.
  14. (populaire) Entretenir une liaison amoureuse, voire sexuelle, avec quelqu’un.
    • Il règne à Marivaux une règle tacite : une fille de première ne doit pas sortir avec un garçon de terminale. Et vice-versa. (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 33)
  15. (transitif) tirer#fr|Tirer ; mettre dehors ; expulser.
    • Quelques hommes seulement prirent part aux obsèques et peu de femmes même, de celles qui profitent de toutes les occasions pour sortir leurs vêtements noirs, leurs toquets de crêpe et qui aiment renifler l’odeur de l’encens. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • C'était le soir. Nous avions sorti les nattes, le jeu de ludo et la vieille lampe-tempête. Des voisins nous avaient rejoints pour une veillée à la belle étoile. (Jacques Dalodé, L'Impopulaire, dans Très bonnes nouvelles du Bénin, Editions Gallimard, 2011)
    • Pour sortir l’Europe de sa crise, il faut une réorientation de la politique européenne. (Contribution générale « Réaliser le changement » , pour le congrès de 2012 du Parti socialiste (France))
    • Il est temps de sortir les orangers de la serre.
    • Sortez ce cheval de l’écurie.
    • Il a sorti la voiture du garage.
    • Sortez les sortants. (slogan politique)
    1. (transitif) (Québec) (chasse) Tirer un gros gibier en dehors de la forêt après l'avoir abattu.
      • Ils ont eu de la difficulté à sortir l'orignal.
  16. (transitif) (En particulier) Mener dehors.
    • Sortir un enfant, un malade.
  17. (transitif) (populaire) Appréhender pour mettre dehors.
    • Cet énergumène troublait la réunion, on l’a sorti manu militari.
    • Ce comédien est nul. Sortez-le!
  18. (transitif) Publier, mettre en vente, faire paraître.
    • Sortir un bouquin.
  19. (pronominal) Se tirer d’une situation.
    • Il s'en est sorti tout seul.
  20. (transitif) (familier) Dire, débiter, proférer.
    • Il s'habillait comme un Playmobil endimanché et sortait des conneries de mec de droite, dix ans avant que ce soit la mode. (Virginie Despentes, Vernon Subutex, 1, Grasset, 2015)
synonymes antonymes
traductions
traductions
traductions
verbe

sortir \sɔʁ.tiʁ\ transitif conjugaison

  1. (droit) (Désuet) Obtenir, avoir.
    • Cette sentence sortira son plein et entier effet.
    • La renonciation de la reine sa grand'mère [du duc d'Anjou] devenait caduque, comme ne sortissant plus l'effet pour lequel uniquement elle avait été faite. (Saint-Simon)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.035
Dictionnaire Français