sot
étymologie
Du latin médiéval sottus.

adjectif


sot \so\ ou \sɔ\ (Wallonie)

  1. Qui est sans esprit, sans jugement.
    • Je ne suis pas si sot que de le croire.
    • Un sot animal, une sotte bête.
    • Il n’est point sot, ainsi que l’ont pu croire certains dont le point de vue était différent ; au contraire, le moindre de ses jugements fait preuve d'une netteté d’esprit singulière. (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 350)
  2. Qui est embarrassé, déconcerté, confus.
    • Il est resté sot, tout sot.
  3. Qui est fait sans esprit et sans jugement.
    • Une sotte entreprise.
    • Un sot projet.
    • Un sot discours.
    • Un sot livre.
    • Une politique sotte et cruelle (Le Monde diplomatique, juin 1994)
    • La nostalgie est un sentiment assez sot, et qui ne mène nulle part… — (Le Figaro'', 15 octobre 2007)
  4. Qui est fâcheux ou ridicule.
    • La chose mérite d'être soulignée, car cette mauvaise langue de Mme de Genlis reprendra à son compte un ragot particulièrement sot, faisant de l'anglais de Voltaire un baragouin insupportable. Voilà qui est absolument faux. (Vincent Badaire, Ce diable d'homme ou Voltaire inconnu, TF1/Telecip & Hachette/CEDS, 1978, chap. 5)
    • Il a fait un sot mariage.
    • Voilà une sotte aventure.
    • Faire une sotte figure.
synonymes
  • voir idiot#Synonymes 2

nom

SingulierPluriel
sotsots

sot \so\ masculin (pour une femme on dit : sotte)

  1. Personne sans esprit, sans jugement.
    • Il y a deux espèces de sots : ceux qui ne doutent de rien , et ceux qui doutent de tout. Les premiers sont dangereux, car ils se chargent de tout ; les autres ne le sont pas, car ils n'encouragent personne à les charger de quelque chose. (Charles-Joseph de Ligne, « Mes Écarts ou Ma tête en liberté », dans les Œuvres choisies, littéraires, historiques et militaires du Maréchal Prince de Ligne, vol. 2, publiées par Conrad Malte-Brun, J. J. Paschoud / F. Buisson, Genève / Paris, 1809, p. 101)
    • Faut-il que ce soit ce sot, ce pauvre esprit incompétent, qui doive me succéder sur le trône, pensait Philippe le Bel. Enfin, espérons que d’ici là il aura mûri. (Maurice Druon, Le Roi de fer)
    • ''Trissotin : J’ai cru jusques ici que c’était l’ignorance/>Qui faisait les grands sots, et non pas la science./>Clitandre : Vous avez cru fort mal, et je vous suis garant,/>Qu’un sot savant est sot plus qu’un sot ignorant. (Molière, Les Femmes savantes'', acte IV, scène 3)

    • Un sot fait un saut en portant un sceau dans un seau.
synonymes
  • voir idiot#Synonymes

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.042
Dictionnaire Français