souci
étymologie
(Nom 1) (XIIIe siècle) Déverbal de fr, du latin sollicitare.
(Nom 2, Nom 3) (XVIe siècle) De l’ancien français sussie, du latin solsequium, qui suit le soleil voir tournesol.

nom

SingulierPluriel
soucisoucis

souci \su.si\ masculin

  1. Soin, préoccupation, inquiétude.
    • Parmi les louanges qu’on donne à Bacchus, la plus glorieuse sans doute, c’est qu’il dissipe les soucis, les inquiétudes et les peines. Mais ce n’est pas pour longtemps : l’ivrogne cuve son vin, et les chagrins reviennent en poste. (Érasme; Éloge de la folie, 1509. Traduction de Thibault de Laveaux en 1780)
    • L’industrie moderne est caractérisée par un souci toujours plus grand de l’exactitude ; au fur et à mesure que l’outillage devient plus scientifique, on exige que le produit présente moins de défauts cachés. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VII, La morale des producteurs, 1908, p. 356)
    • Le Danemark, avec le souci le plus louable de la santé physique et morale de ses sujets, interdit absolument l’importation de l’alcool au Groenland. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Nous volions depuis vingt-six heures et demie. Malgré les soucis et les préoccupations et les efforts successifs, nous étions l’un et l’autre d’attaque. (Dieudonné Costes et Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Il m’est dit à chaque instant que l’un des grands soucis des autorités départementales, c’est l’entretien des routes, souvent emportées par des torrents, par les coulées de boue, par les éboulements, par des chutes de blocs. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La gelée de mai avait compromis la récolte des sorbes et depuis déjà longtemps c’était le souci numéro un des griveleux. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

traductions
nom

SingulierPluriel
soucisoucis

souci \su.si\ masculin

  1. (plantes) Plante de la famille des Astéracées, donnant une fleur jaune, radiée, qui a une odeur forte.
    • Originaire d’Europe méridionale le souci est apprécié depuis l’Antiquité pour ses qualités culinaires et médicinales. (Mélinda Wilson, Guylaine Girard, Fleurs comestibles: du jardin à la table, 2008, page 206)
    • Le souci est une jolie petite annuelle qui fleurit dès le printemps jusqu’aux premières gelées. (Souci : une fleur généreuse, jardiner-malin.fr)
  2. (Par extension) La fleur elle-même.
    • Cueillir des soucis.
    • Le souci a la particularité de se fermer la nuit venue et de s’ouvrir au contact du soleil… (Soucis au jardin, Sérénité au potager !, jardin-biodiversite.com, 18 janvier 2013)

traductions
  • allemand : Ringelblume
  • anglais : marigold
  • espagnol : corona de rey, caléndula, caldo, flamenquilla, flor de difunto, maravilla, rosa de muertos, cempasúchitl
  • russe : бархатцы

nom

SingulierPluriel
soucisoucis

souci \su.si\ masculin

  1. (papillons) Petit lépidoptère de la famille des Pieridae, dont les ailes sont jaune ou orange et noir.

traductions
  • allemand : Postillon, Gelbes Posthörnchen, Großes Posthörnchen
  • anglais : dark clouded yellow, common clouded yellow

adjectif

'''souci \su.si\

  1. Couleur jaune ou orangé, rappelant celle des fleurs.
    • Le marquis de Sade et son laquais furent reçus par quatre filles. Le marquis était vêtu d’un frac gris doublé de bleu, veste et culotte couleur souci, des anis cantharidés plein les poches. (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 22.)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français