soulèvement
étymologie
 Composé de soulever et de -ment.

nom

SingulierPluriel
soulèvementsoulèvements

soulèvement \su.lɛv.mɑ̃\ masculin

  1. Action de soulever ; mouvement de ce qui est soulevé.
    • Sous l'influence des courants, des vents, et des variations de température, de formidables pressions se produisent ; le soulèvement et le chevauchement de la glace donnent naissance à des monticules ou « hummocks » qui se présentent en lignes perpendiculaires au sens de pression. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. (Géologie) Mouvement de l’écorce terrestre se traduisant par des oscillations verticales des masses continentales.
    • Les soulèvements du sol s’y tenaient dans une proportion modeste. (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais - 1872)
    • La mélancolie de ces plaines s’allongeant sans un soulèvement de terrain, sans un arbre ! — Et l’on sentait que, derrière l’horizon, elles continuaient à s’enfuir aussi plates ; […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. (Figuré) Mouvement de révolte.
    • Voici l’histoire de cette révolte. Le baron de Reyneck fut chargé d’organiser le soulèvement. (Anonyme, Turquie - insurrection de Candie, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • […]: après avoir harcelé la révolution dans l'Assemblée, elles l'attaquèrent plus tard à force ouverte, le clergé par des soulèvements intérieurs, la noblesse en armant l'Europe contre elle. (Alfred Barbou ↗, Les Trois Républiques françaises ↗, A. Duquesne, 1879)
    • L’auteur appelle à un soulèvement, qui sera d’autant plus difficile à canaliser pour le pouvoir en place qu’il serait anonyme : « Saboter toute instance de représentation ». (Catherine Dyja, L'Insurrection qui vient, dans la " Revue de la Défense nationale" de juillet 2009)
  4. Mouvement d’indignation.
    • Tenez, je me rappelle hermite. Il n’avait pas le sens commun ; car il indique un « esprit rude » dans le mot grec et il n’y a pas le moindre esprit rude dans le mot grec. Mais quand il s’est agi de l’écrire, normalement à la fois et simplement, ermite, il y eut soulèvement. (Émile Faguet, ''Simplification simple de l’orthographe, 1905)
  5. Mouvement des sentiments.
    • C’était une belle fille de dix-huit à vingt ans ; une de ces femmes dont la rencontre dans la rue vous fouette d’un désir subit, et vous laisse jusqu’à la nuit une inquiétude vague et un soulèvement des sens. (, Une partie de campagne, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 189.)
synonymes
traductions
  • anglais : upheaval (1; 2: (Géologie)) ; uprising (3: (Figuré) mouvement de révolte ; 4: mouvement d'indignation)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français