sourcilleux
étymologie
(XIVe siècle) De supercilieux, du latin superciliosus, dérivé de supercilium (sourcil)

adjectif

SingulierPluriel
Masculinsourcilleux
Fémininsourcilleusesourcilleuses

sourcilleux

  1. (Littéraire) Qui est haut, élevé.
    • Mais il fallait bien se garder de trop approcher ces masses sourcilleuses, dont la solidité était fort problématique. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Avec ses plateaux livrés à la culture, ses luxuriants pâturages, ses vallées capricieusement dessinées, ses cimes sourcilleuses, la Transylvanie, zébrée par les ramifications d’origine plutonique des Carpathes, est sillonnée de nombreux cours d’eaux […]. (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 3)
  2. Sévère.
    • C'était l'époque de la Chambre bleu horizon, comme on l'appelait, une Chambre d'extrême droite et d'un patriotisme sourcilleux. Lors de la grève des employés du métro, j'ai vu, de mes yeux, les polytechniciens en grande tenue et en gants blancs conduire les rames de wagons pour faire échec aux ouvriers. (Georges Simenon, Un homme comme un autre, 1975)
  3. Pointilleux.
    • C’est un mathématicien sourcilleux, si je puis me permettre ce pléonasme.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français