souventes fois
étymologie
 Composé de souvent et de fois.

locution adverbiale

souventes fois

  1. (vieilli) (Canada) Souvent ; fréquemment.
    • Et ainsi l’opposite et pour ce fais hair et amer sanz cause souvent advient et sanz l’avoir desservi diffammer et aussi louer sanz achoison souventes fois. (Christine de Pizan; « Lavision-Christine »)
    • Or, ils eussent du, avant d'agir de la sorte s'aviser qu'ici-bas tout se lie, et que tant participe, en sa manière, l'intime que le majeur à ce grand tout qui est la vie d'un peuple; l'un y étant souventes fois de l'autre l'obligé complément. (Maurice Bouquet, Le sire de Chantegrillet, 1886)
    • […] ; beaucoup de gens furent atteint chez nous de cette bizarrerie mentale qui les fait appeler "foreword", proème, une très ordinaire préface , et se découvrir une agréable supériorité sur leurs semblables parce qu'ils étaient familiers avec des archaïsmes comme "eftsoons", souventes fois. (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
    • S’étant déjà souventes fois manifestée et extériorisée à des occasions diverses, n’ayant jamais cessé d’être latente et fermentante, l’opposition se déchaîna alors d’une façon méthodique et violente, et sur un plan de guerre. (Henri Barbusse, Staline : Un monde nouveau vu à travers un homme, [http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1133217/f185.image ch. V], Ernest Flammarion, Paris, [http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1133217/f7.image 1935], [http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1133217/f185.image p. 181])
    • Songeons à Florence, à la Sérénissime, à Naples, à Capri, à Rome; songeons à l’histoire, à la puissance de l’Empire, à la présence de Saint-Pierre, au mécénat éclairé d’Isabelle d’Este, des Médicis, des Sforza; des papes enfin, souventes fois belliqueux et jaloux… (Arnaud d’Hauterives; Discours prononcé dans la séance publique tenue par l’Académie des Beaux-Arts pour la réception de Pierre Carron, le mercredi 17 avril 1991)
    • «La nature tient un grand livre où elle inscrit minutieusement tous les excès que vous commettez.» J’avoue que ce sage avis m’a souventes fois retenu au moment où j’allais l’oublier. Alors dis, essaye de garder blanche la page qui t’est réservée sur le Grand Livre de la nature. (Albert Camus, Le Premier Homme, Gallimard, Paris, 1994)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français