spectateur
étymologie
Du latin spectator.

nom

SingulierPluriel
spectateurspectateurs

spectateur \spɛk.ta.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : spectatrice)

  1. Celui qui est témoin oculaire d’un événement, d’une action, de quoi que ce soit.
    • Il n’a point eu de part à cette action, il n’en a été que simple spectateur.
    • Spectateur curieux des mœurs de son siècle.
    • Elle a été spectatrice de tous ces événements.
  2. (En particulier) Celui, celle qui assiste à un spectacle, à une représentation théâtrale, à un événement sportif, à quelque exercice, à quelque grande cérémonie ou réjouissance publique.
    • Ils se sentaient en sécurité comme les spectateurs d’une course de taureaux : ils risquaient peut-être leur argent sur le résultat, mais c’était tout. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 211 de l’éd. de 1921)
    • Les spectateurs les accompagnaient en battant rythmiquement des mains et en chantant des airs tahitiens plus mélodieux que la dure langue mangarevienne. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  3. (Figuré) Personne passive devant un événement ; personne qui n’a pas agi mais obtient un bénéfice.
    • Pour l’instant, M. Trump galvanise cet électorat en attisant leurs peurs de l’étranger et leur rejet des élites. N’empêche, ils restent toujours spectateurs de la prospérité actuelle. (« Trump, finalement, ça marche ? »)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français