stalle
étymologie
Latinisation du mot étal.

nom

SingulierPluriel
stallestalles

stalle \stal\ féminin

  1. Chacun des sièges de bois qui, dans les églises, sont autour du chœur et sur lesquels sont assis les chanoines, les religieux, etc.
    • […] ; et là, le faisant asseoir sur une large stalle de chêne surmontée d’un dais de drap d’or, il prit place près de lui ; […]. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Le chœur, où sont les stalles, qu’on appelle silleria, est fermé par des grilles en fer repoussé d’un travail inconcevable ; le pavé est couvert, comme c’est l’usage en Espagne, d’immenses nattes de sparteries, et chaque stalle a en outre son tapis d’herbe sèche ou de jonc. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • […], mais ces chanoines ! — ils ont l’air si fatigué, il est vrai… quand je les regarde psalmodier l’office dans leurs stalles, je me demande s’ils savent où ils sont et ce qu’ils font ; […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. (Figuré) Siège de théâtre.
    • Une rangée de stalles.
    • Nous prîmes deux stalles d’orchestre, qu’on nomme places de lunette (asientos de luneta). (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Je me rappelai qu’Olivier devait être au théâtre. Je savais à quel théâtre et dans quelle compagnie. N’ayant plus à me roidir contre une lâcheté de plus, je pris une voiture et m’y fis conduire. Je louai une stalle obscure, d’où j’espérais découvrir Olivier sans être aperçu. (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 136)
  3. (Par extension) Espace limité par des cloisons, qui est réservé à un cheval dans une écurie.
  4. (hippisme) Stalle de départ.
    • Tous les chevaux sont dans les stalles, le départ est imminent.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français