suiffard
étymologie
De suif (« argent »).

adjectif

SingulierPluriel
suiffardsuiffards

suiffard \sɥ.faʁ\ masculin

  1. Se dit d'un animal trop gras.
    • [...] qui permet de distinguer à poids égal et au même âge l'animal maigre de l'animal suiffard,[...] (Carole Drogoul, Raymond Gadoud, Nutrition et alimentation des animaux d'élevage'' vol. 2, Éd. Éducagri, 1963)
  2. (argot) (Paris) Riche.
    • Était−il assez suiffard, l'animal! Un vrai propriétaire; du linge blanc et des escarpins un peu chouettes! (Émile Zola, ''L’assommoir)

nom

SingulierPluriel
suiffardsuiffards

suiffard \sɥ.faʁ\ masculin

  1. Animal de boucherie trop gras.
    • Le suiffard, à fuir comme son nom l'indique. Des précisions sur les appellations : il y a les dénominations traditionnelles, telles l'agneau de Sisteron ou de pré-salé, de Nîmes ou des Alpilles. (L'Express n° 1812, 1986)
  2. (argot) (Paris) Riche.
    • Nous ne voulions pas non plus risquer d'être pris pour des suiffards par le marchand. Il n'y avait que cent mètres à faire, mais ces cent mètres étaient un monde. (André Beucler, Dimanche avec Léon-Paul Fargue, Éd. Du point du jour, 1947)
  3. (argot)(Désuet) Tricheur.
    • Ses tricheries favorites sont les mêmes que celles dont se sert le suiffard, toutefois il y ajoute : le duss, le verre en fleurs,[...] (Georges Grison, Le monde où l'on triche, Éd. Le monde illustré)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français