suppléer
étymologie
Du latin supplere (« remplir à nouveau, compléter, ajouter, remplacer (ce qui manque), réparer les pertes, suppléer, combler les vides »).

verbe

suppléer transitif direct conjugaison

  1. Ajouter ce qui manque, fournir ce qu’il faut de surplus.
    • Je suppléerai ce qu’il faut pour faire cette somme, je suppléerai le reste.
    • Suppléer ce qui manque dans un auteur, remplir les lacunes qui se trouvent dans ses ouvrages.
    • Suppléer les cérémonies du baptême, faire à l’église la cérémonie du baptême sur un enfant qui a été ondoyé.
  2. Ajouter à une phrase ce qui y est sous-entendu.
    • Dans la phrase, Il est allé à Notre-Dame, il faut suppléer l’église de.
  3. Remplacer quelqu’un, tenir sa place, le représenter, remplir ses fonctions.
    • Si vous ne pouvez venir, je vous suppléerai.
    • Suppléer un professeur, un juge.

      suppléer transitif indirect conjugaison

  4. Remédier au manque ou au défaut de quelque chose.
    • En admettant donc que les engrais fertilisent le sol en suppléant à la déperdition des matières azotées contenues dans les débris végétaux qui s'épuisent, débris renfermés dans le sol, on peut poser le principe fondamental suivant : « […] ». (Jean-Augustin Barral, « Application de la chimie à l'agriculture, I : Culture », dans le Journal d'agriculture pratique et de jardinage, sous la direction de Alexandre Bixio, 2e série, tome 1 (juillet 1843-juin 1844), Paris : Librairie agricole de la Maison Rustique, p. 247)
    • Je suppléerai à tout ce qui manquera.
    • Suppléer aux omissions.
    • Son mérite suppléait au défaut de sa naissance.
    • La valeur supplée au nombre.

traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.033
Dictionnaire Français