supplétif
étymologie
Dérivé de supplétion avec -if par substitution de suffixe.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinsupplétifsupplétifs
Fémininsupplétivesupplétives

supplétif \sy.ple.tif\

  1. Qui complète ; qui sert de supplément.
    • Articles supplétifs.
  2. (droit) Qui est utilisé quand on ne peut s’appuyer sur un autre texte.
    • Les acheteurs sont ainsi invités à donner leur avis sur la fixation à titre supplétif, dans les CCAG, d’un montant d’avance supérieur au taux minimal fixé par la réglementation, et à indiquer quel taux leur semble envisageable. De même, sont-ils favorables à l’indication supplétive d’un taux de retenue de garantie plus faible que le taux maximal imposé, ou d’un délai de remboursement de la retenue plus bref qu’exigé par le code ? (Sophie d’Auzon et Romain Cayrey, « Refonte des CCAG marchés publics: ce qu’envisage la DAJ ↗ », www.lemoniteur.fr, 21 juin 2019 ; consulté le 25 juin 2019)
    • Droit supplétif.
    • Loi supplétive.
    • Un jugement supplétif.
  3. (militaire) Qualifie des combattants recrutés sur place pour compléter l’armée régulière.
  4. (grammaire) Relatif à la supplétion. Dont l’étymologie est différente de celle des autres formes.
    • Dans le verbe supplétif sein ‹être› (sens lexical essentiellement grammatical), la similarité sémantique est moins forte à l’intérieur du paradigme qu’elle ne l’est à l’intérieur du paradigme du verbe régulier lernen (sens lexical spécifique). (Marianne Kilani-Schoch et Wolfgang U. Dressler, Morphologie naturelle et flexion du verbe français, 2005, ISBN 9783823361619, p. 53)
traductions
  • allemand : suppletivisch
  • anglais : suppletive
  • espagnol : supletivo
  • italien : supplettivo
  • portugais : supletivo

nom

SingulierPluriel
supplétifsupplétifs

supplétif \sy.ple.tif\ masculin (pour une femme on dit : supplétive)

  1. (militaire) Membre d’une troupe supplétive.
    • Ce furent nos harkis, tous nos supplétifs, que ce soient les maghzens des S.A.S., les hommes des groupes mobiles de sécurité, les membres des autodéfense[sic]. (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, France-Empire, 1963, page 24.)
    • Pour répondre à ces attaques, le commandement marocain envoie des unités de mokhazni, c’est-à-dire des supplétifs mal encadrés et armés de copies de mitraillettes Berreta fabriquées à Fès sous licence italienne, […]. (Mahjoud Tobji, Les officiers de Sa Majesté : Les dérives des généraux marocains 1956-2006, Fayard, 2006, chapitre 4.)
  2. (Par extension) Soutien, aide rendue peu visible par la cohabitation avec le soutenu.
    • Qu’en un mouvement historique, et forcément lent, dont nous ne sommes qu’une étape, on fasse émerger une nouvelle élite, nous, vous, confiante, face à l’internationale des riches et de leurs supplétifs. (François Ruffin, « N’ayons plus peur ! », Fakir (journal) no 83, page 10, décembre 2017 – janvier 2018.)
    • Dit autrement, le parti a vocation d’être un supplétif d’En marche !, si l’on en croit l’un des fondateurs, Alain Chrétien, maire LR de Vesoul (Haute-Saône), qui « souhaite la réussite de la France maintenant, pas dans cinq ans. “Agir” correspond à mon positionnement politique clairement de droite et favorable à la recomposition politique ». (Lionel Venturini, « Agir », l’OPA de Macron sur la future droite, L’Humanité (journal), 28 novembre 2017.)
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français