supplétion
étymologie
(XIXe siècle) Du latin suppletio, apparenté à l’anglais suppletion, l’allemand Suppletion.
(Linguistique) De l’anglais suppletion, lui-même issu de l’allemand Suppletivwesen créé par Hermann Osthoff en 1899, issu du latin suppletio.

nom

SingulierPluriel
supplétionsupplétions

supplétion \sy.ple.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de suppléer.
    • Cette conversion, cette transmutation de l’un dans l’autre, ou cette supplétion de l’un par l’autre. (Jean-Louis Seconds, Le Sensitisme, 1815)
  2. (linguistique) Utilisation historiquement introduite et maintenant obligatoire d’une forme étymologiquement différente dans un paradigme, par exemple l’utilisation des formes irai, iras, ira, irons, irez et iront, toutes issues du latin ire, comme futur du verbe aller, lui-même issu du latin ambulare.
    • On a longtemps considéré en phonologie générative que toutes les personnes d’un paradigme devaient être dérivées d’un même morphème (à part certains cas assez évidents de supplétion, du type vaallaira ou gowent). (Modèles linguistiques, volumes 2 à 3, Presses universitaires de Lille, 1980)
    • La forme unième ne s’emploie jamais seule, la supplétion par premier étant obligatoire. (Bernard Fradin, Françoise Kerleroux et Marc Plénat, Aperçus de morphologie du français, 2009, p. 202, ISBN 9782842922245)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français