susurrer
étymologie
(XVIe siècle) Du latin susurrare.

verbe

susurrer \sy.sy.ʁe\ intransitif, transitif conjugaison

  1. Murmurer doucement.
    • Il me susurre des mots tendres au creux de l’oreille.
    • Le vent susurrait entre les feuilles.
    • Telcide, Rosalie, Jeanne et Marie, comme si elles exécutaient la figure d’un quadrille, se donnent l’accolade en susurrant : « Que Dieu vous ait dans sa sainte garde, ma bonne sœur ! » (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 27.)
    • […] par intervalles, un hibou ricanait et, continus, en sourdine, susurraient le glouglou des ruisselets, la chanterelle des pisselottes, le chuchotis des goutelles. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • (ironique) Elle doit présider une réunion du Conseil d’orientation des conditions de travail, au sein duquel les syndicats et les associations de victimes des dommages liés au travail, largement représentés risquent de lui susurrer des mots doux. (Alain Guédé, Une réforme qui peut nuire gravement à la santé, Le Canard Enchaîné, 19 juillet 2017, page 3)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français