talent
étymologie
Du latin talentum. Le sens actuel vient de la parabole des talents des Évangiles.

nom

SingulierPluriel
talenttalents

talent \ta.lɑ̃\ masculin

  1. (Antiquité) Poids du lingot, variable selon les pays.
    • Chez les Athéniens, le talent pesait environ vingt-sept kilos.
    • Selon Philon, pour réaliser cet ouvrage [=le Colosse de Rhodes], il fallut 500 talents de bronze (12,5 tonnes) et 300 talents de fer (7,5 tonnes). (Kalliopi Baïrami, Le Colosse de Rhodes, in Archéologia n° 526, novembre 2014)
  2. (Par extension) Monnaie de compte indexée sur le poids du lingot.
    • Non, non, dit Isaac, dépose les talents et les shekels, compte les quatre-vingt sequins, et tu verras que je serai généreux envers toi. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  3. Capacité, habileté, aptitude naturelle ou acquise, supériorité dans un art, un métier, etc.
    • Elle voulait purement et simplement un homme de génie, le talent lui semblait peu de chose, de même qu’un avocat n’est rien pour la fille qui se rabat à un ambassadeur. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • La fortune doit être le prix du talent, et du talent seul ; c’est à l’homme qui sent ce qu’il vaut de le proclamer, et, pour ma part, s'il y a lieu, j'en aurai le courage. (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Je vois très bien que le talent n’a de valeur que parce que le monde est enfantin. Si le public avait la tête assez forte, il se contenterait de la vérité. Ce qu’il aime, ce sont presque toujours des imperfections. (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 200.)
    • Parmi les tailleurs de pierre qui sculptaient les images des cathédrales, il y avait des hommes d’un talent supérieur, qui semblent être demeurés toujours confondus dans la masse des compagnons ; ils ne produisaient pas moins des chefs-d’œuvre. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.360)
    • Il est de jeunes écrivains qui ne lisent pas Hugo. C’est pourquoi ils ont tant de certitudes heureuses et atteignent promptement au talent. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 67)
    • Son talent c’est précisément de mettre les problèmes les plus ardus à la portée des cerveaux les plus frustes. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Tu verras, je te reviendrai en bon état, enfin juste assez déréglé pour que tu puisses à nouveau exercer tes talents de réparatrice sur moi. (Mathias Malzieu, La Mécanique du cœur, le livre du film, Flammarion, 2014, chap.5)
    • — Je suis sûr que tes talents d’origamiste vont l’impressionner, dit Gabe. Mais tu sais que tu t’es trompée de pays, pour l’origami ? (Karma Brown, Des millions de larmes et de rires, traduit de l’anglais, Éditions Mosaïc, 2015, chap. 17)
  4. (Par extension) Personne qui possède un don.
    • Il aimait à réunir tous les talents dans sa maison.
    • Encourager, récompenser les talents.

traductions
forme fléchie

talent \tal\

  1. Troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif de taler.
  2. Troisième personne du pluriel du présent du subjonctif de taler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.195
Dictionnaire Français