tas
étymologie
Étymologie obscure. Littré, Scheler (non suivis par le TLFi) distinguent ici deux mots : « amas, monceau » et « matrice, enclume » :
  1. pour le sens de « amas, monceau », de l’ancien bas frk tas « amas », voir tas en néerlandais, taas en moyen anglais, tað (« tas de fumier, fumier ») en islandais, dastum (« amasser ») en breton ;
  2. ou de la famille du latin stare « se tenir debout » avec chute du s-#la|s- voir état ;
  3. Pour le sens de « enclume », apparenté à tasseau (latin taxillus), à l’ancien français tas : « Le sens propre est instrument à faire des boutons ; et c’est de là qu’il a pris dans d’autres métiers le sens de petit bloc, de petite enclume ».

nom

tas \tɑ\ masculin

  1. Monceau, amas, accumulation de choses.
    • Les graines, après être restées en tas quelques heures pendant lesquelles on les a pelletées constamment, sont placées dans un alambic. (Marcel Hégelbacher, La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, page 29)
    • On verse sur le tas ou dans le composteur tous les déchets végétaux du jardin en évitant le branchage d’un trop gros diamètre. (Alain Baraton, Mes trucs et astuces de jardinier, Éditions Flammarion, 2014)
    • Assembler, amasser en un tas.
    • Il y a tant de sauterelles dans la campagne qu’on les trouve par tas.
    • On allait fermer. Boulons, volets, barres de fer, tout un formidable appareil de clôture gisait par tas sur le trottoir, devant la porte entrebâillée… (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 161)
    • Il s’agit [dans une guerre], dit le philosophe, de quelques tas de boue grands comme votre talon ; ce n’est pas qu’aucun de ces millions d’hommes qui se font égorger prétende un fétu sur ces tas de boue. {{source|
    1. Abondance, multitude, grande quantité.
      • J’appris que le prétendu baron m’en avait imposé par un tas de mensonges. Il ne s’appelait point Sauttern, il s’appelait Sauttersheim. (Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions (Rousseau), 1782-1789, Livre XII)
    2. Multitude de gens amassés ensemble.
      • Un tas de coquins, de fainéants, de fripons, de filous.
      • Tirer dans le tas : Lâcher son coup de fusil sur une masse d’hommes ou d’animaux, sans en viser un en particulier.
      • ''Un tas d’hommes perdus de dettes et de crimes,/>Que pressent de mes lois les ordres légitimes.'' {{source|

    3. pile#fr|Pile de dames qu’on fait avant de commencer le jeu de trictrac.
  2. Petite enclume portative, qui sert aux orfèvres et à divers autres ouvriers, placée quelquefois sur le même billot qu’une grande.
    1. masse#fr|Masse d’un ouvrage en construction.
      • Tas ou tas droit : Rangée de pavés en ligne droite, sur le milieu d’une chaussée.
  3. On les présente successivement sur un tas ou petite enclume qui porte en relief l’empreinte qu’on veut donner à l’aiguille, et on les estampe rapidement avec un coup de marteau. (Le Magasin pittoresque, 1850)
    1. Matrice dont se servent les boutonniers.
    2. bloc#fr|Bloc d’acier sur lequel on essaye la sonorité des monnaies frappées.
      • Il paroit que ni la fusion ni la coupellation ne peuvent détruire, dans la platine, tout le fer dont elle est intimement pénétrée : les boutons fondus ou coupellés paraissent à la vérité, également insensibles à l’action de l’aimant ; mais les ayant brisés dans un mortier d’agate et sur un tas d’acier, nous y avons retrouvé des parties magnétiques d’autant plus abondantes que la platine étoit réduite en poudre plus fine. (Georges Louis Leclerc de Buffon, Histoire des minéraux, in Œuvres complètes de Buffon, tome premier, P. Duménil, Éditeur, Paris, 1835)
    3. (architecture) tasseau#fr|Tasseau en pierre horizontalement placé sur une colonne, un pilier, etc., et qui supporte un arc, une voûte, etc.
      • Tas de charge : Coussinet à branches, d’où partent les ogives, formerets, arcs doubleaux, etc.
    4. Place sur laquelle on raccorde, dans le bâtiment, une pièce que l’on pose.
      • Faire une mortaise, un tenon, un coupement, une entaille sur le tas.
      • Tailler sur le tas : Se dit lorsque la taille, au lieu de se faire au chantier, s’exécute au bâtiment.
  4. (Péjoratif) Personne obèse et disgracieuse.
    • ''Sa chef de pub, un gros tas boudiné dans un tailleur Zara, n’ouvrira la bouche qu’une seule fois aujour’hui pour dire ceci :/>– Ce qu’il faut, c’est susciter l’envie. (Frédéric Beigbeder, 99 francs'', Gallimard, 2000, collection Folio, page 106.)

  5. coup#fr|Coup.
    • ''À présent qu’me v’là dans les planques/>Et qu’je n’peux plus t’coller des tas,/>Tu n’te figur’s pas c’que tu m’manques.'' (Aristide Bruant, 1901)

  6. (informatique) Zone de la mémoire où sont situées les objets alloués dynamiquement.

traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français