terriblement
étymologie
Dérivé de terrible avec le suffixe -ment.

adverbe

terriblement \tɛ.ʁi.blə.mɑ̃\

  1. De manière à inspirer de la terreur.
    • Il tonnait terriblement.
    • […] : alors ou la licence excessive, ou la patience poussée à l’extrémité, menacent terriblement les maisons régnantes. (Jacques-Bénigne Bossuet, Oraison funèbre de Henriette-Marie de France, 1669)
    • La jalousie naturelle des Espagnols n’est point éteinte, et on hasarde terriblement la vie du jeune roi, […] (François de Salignac de La Mothe- '=oui, tome XXII, page 470)
  2. (familier) Extrêmement, excessivement.
    • Le baromètre a baissé terriblement pendant la nuit et la matinée. Je m'attends à du gros temps. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Une telle bonté me donne à vous terriblement, pour parler à la mode, […] (Paul Scarron, Lett. Œuv. t. I, page 215)
    • Pour moi, j’aime terriblement les énigmes, […] (Molière, Préc. 8)
    • Il faut un peu rapaiser votre sang, qui a été terriblement ému pendant le voyage, […] (Marquise de Sévigné, 27 sept. 1679.)
    • Notre lumière est éteinte ; je meurs de peur : la nuit est terriblement noire ! (Antoine Houdar de La Motte, La Matrone d’Éphèse, 1702, 'La Matrone d’Éphèse (Houdar de La Motte))
    • Un commissaire qui donne sa bourse est terriblement amoureux, […] (Florent Carton, Bourg. de qual. II, 8.)
    • Adieu, mon cher ami ; je vieillis terriblement, je m’affaiblis ; mais l’âge et les maladies n’ont aucun pouvoir sur les sentiments du cœur, […] (Voltaire, Lett. en vers et en pros, 144.)
  3. (Avec de#fr-prép|de) Un nombre terrible de. Une quantité terrible de.
    • Dame ! c’est que ça doit coûter terriblement d’argent, et ça ne se trouve qu’à la ville. (Maxime Du Camp, Les forces perdues, 1867)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français