théière
étymologie
De thé, avec le suffixe -ière. Dans le sens argotique de vespasienne, il est vraisemblable que l'origine vienne de la ressemblance de la couleur de l'urine avec celle du liquide provenant de l'infusion du thé.

nom

SingulierPluriel
théièrethéières

théière \te.jɛʁ\ féminin

  1. Récipient servant à faire infuser le thé.
    • Entre temps notre hôte fouille dans ses coffres et en tire un plateau de cuivre, une petite théière en métal blanc, une boîte contenant du thé vert, un paquet de menthe, un pain de sucre, une demi-douzaine de petits verres peinturlurés : tout ce qu'il faut pour préparer et servir le fameux breuvage national. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 30)
    • Ce n'était pas elle qui en avait acheté mais sa colocatrice, une théière frémissante toujours à la main, du temps où les deux étudiantes partageaient un appartement. (Fabrice de Caupenne, Mortelle vengeance, Éditions Les Nouveaux Auteurs/Prisma, 2013, chap. 14)
  2. (argot) (Désuet) Vespasienne.
    • ''— Que veux-tu dire ?/>— La théière. Vous savez bien, quoi : la vespasienne du parc. On appelle ça chez Mme de Monceau. Non ? (Francis Carco, Images cachées'', Éditions Albin Michel, Paris, 1928)

synonymes
  • (Canada) (vieilli) thépot, théquière, thétière
  • (Maghreb) bered

traductions
forme fléchie

SingulierPluriel
Masculinthéierthéiers
Fémininthéièrethéières

théière

  1. Féminin singulier de théier.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français