tirade
étymologie
(moitié XVe siècle) Du verbe tirer#fr|tirer avec le suffixe -ade#fr|-ade. La forme attestée dans l’Provençal ancien tirada ne semble par avoir de rapport vue sa date d’apparition : (1290).

nom

SingulierPluriel
tiradetirades

tirade \ti.ʁad\ féminin

  1. Morceau d’une certaine étendue qui fait partie d’un ouvrage en prose ou en vers et qui roule ordinairement sur une même idée, sur un même fait.
    • Il y a de belles tirades dans ce panégyrique. - Il nous a dit une belle tirade de son poème.
  2. (En particulier) (Théâtre) Suite de phrases, de vers, qu’un des personnages débite sans être interrompu.
    • […] ; si l’on dérange cet accord, la pensée de l’auteur, cesse d’être intelligible ; telle tirade, telle expression, vraie à la lecture, devient fausse et froide à la scène ; le style jure avec l’habit… (Julie de Quérangal, « Philippe de Morvelle », Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
  3. (Péjoratif) Lieux communs qu’on emploie avec quelque développement et qui n’ont qu’un rapport éloigné au sujet de l’ouvrage.
    • L’orateur aurait bien dû nous faire grâce de ces inutiles tirades.
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français