tirage
étymologie
 Composé de tirer et de -age.

nom

SingulierPluriel
tiragetirages

tirage \ti.ʁaʒ\ masculin

  1. Action de tirer, de mouvoir.
    • L'expédition continua de s'avancer vers le nord-ouest, mais le tirage des traîneaux sur ce sol inégal fatiguait extrêmement les chiens. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Quand on veut que la cheville fasse tirage, on perce d'abord la mortaise de part en part, le tenon n'y étant pas ; on met le tenon en place , on marque les trous , on retire le tenon , on perce les trous un peu plus haut qu'ils ne doivent l'être; […]. (Alexandre-Edouard Baudrimont, Dictionnaire de l'industrie manufacturière, commerciale et agricole, t.10, Baillière, 1841, page 593)
  2. Action de faire passer des métaux par la filière.
    • L’or est celui de tous les métaux qui s’étend le plus au tirage.
  3. (manufacture de la soie) Action de faire passer le fil du cocon sur le dévidoir.
    • Les procédés employés pour le traitement préparatoire de la soie consistent en deux opérations principales: 1° l'ouvraison ou tirage de la soie du cocon; 2° le moulinage qui comprend le dévidage, le doublage et la torsion …. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  4. Action de tirer, de choisir par le sort.
    • […], et quand arriva le jour du tirage, le jeudi matin, j’étais tellement pâle, tellement défait, que les parents de conscrits enviaient en quelque sorte ma mine pour leur fils. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
  5. (imprimerie) Action de mettre les feuilles sous la presse et d’y imprimer les caractères.
    • ''Il en a coûté tant pour le tirage des feuilles.
  6. (Par extension) Diffusion d'un ouvrage, d'un journal, d'une estampe, d'un dessin lithographié.
    • [le] Daily Telegraph, ce journal à un penny, dont le tirage monte jusqu’à cent quarante mille exemplaires par jour. (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • Pour parler moins lyriquement, ça marchait ferme, les gros tirages se multipliaient et les droits d’auteur s’encaissaient avec une précision rothschildienne […]. (Léon Bloy, Le Salut par les Juifs, Joseph Victorion et Cie, 1906)
    • Die Gleichheit parait sur quatre grandes pages : son tirage est faible : 4000 exemplaires en 1900. (Annik Mahaim, Alix Holt & Jacqueline Heinen, Femmes et mouvement ouvrier: Allemagne d'avant 1914, Révolution russe, Révolution espagnole, Paris : Éditions La Brèche, 1979, p.50)
  7. Réimpression.
  8. (photographie) Réalisation d'une épreuve sur papier à partir d'une image originale sur film ou support numérique.
    • Ce tirage manque de contraste.
  9. Action par laquelle une cheminée évacue les fumées et les gaz chaud et attire l’air frais nécessaire à la combustion.
    • Cette cheminée fume, le tirage est trop faible.
  10. Dans une loterie, etc., action de tirer les billets, les numéros gagnants.
  11. (Plus rare) Tir.
    • L’aérage est une condition de première nécessité, car la respiration des ouvriers, la combustion des lumières et le tirage des coups de mine ne tarderaient pas à vicier l'air. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 25)
  12. (Électricité) Action de tirer un câble à l'aide d'un tire-fils ou d'un câble usagé.
synonymes antonymes
Évacuation des fumées et appel d'air frais par une cheminée

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français