ton
étymologie
(Adjectif possessif) Du latin tuum, tuus, tua#la|tua.
(Nom 1) Du latin tonus, lui-même du grec ancien τόνος.
(Nom 2) Possible altération de tenon.

adjectif possessif

SingulierPluriel
Masculinton
\tɔ̃\
tes
\tɛ\
Fémininta
\ta\
tes
\tɛ\

ton \tɔ̃\, \tɔ̃.n‿\ (devant une voyelle)

  1. Adjectif possessif dont le possesseur est la deuxième personne du singulier et le possédé est masculin singulier.
    • N'oublie pas ton passeport.
    • As-tu pensé à prendre ton livre ?
    • Ton manteau est joli.
  2. Adjectif possessif dont le possesseur est la deuxième personne du singulier et le possédé est féminin singulier. Forme supplétive de ta utilisée pour effectuer une liaison obligatoire avec le mot suivant qui commence par une voyelle ou un h muet.
    • Une ville, ta ville ; une île, ton île ; une habitation, ton habitation.
    • Une maison, ta maison, ton immense maison.
synonymes
  • t’ (2) (Désuet)
traductions
nom

SingulierPluriel
tontons

ton \tɔ̃\ masculin

  1. Son d’une certaine fréquence.
    • Sans prévenir, il se mit à chanter, opératiquement, dans le registre ténor et en italien, même si Kit savait parfaitement que Reef n'avait aucune oreille, et était incapable de chanter en entier For He's a Jolly Good Fellow sans changer de ton. (Thomas Pynchon, Contre-jour, traduit de l'anglais (USA) par Claro, Le Seuil, 2014)
  2. Qualité de la voix.
    • Caradou, le clairon, incorrigible espiègle, lance sur un ton de commandement : « L’ennemi est en fuite. […] » (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, pp. 32-33)
    • Non, laisse… Fous-nous la paix ! lui ordonna-t-elle d’un ton rogue. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  3. (musique) Espace entre certaines notes.
    • Il y a un ton entre do et ré, mais un demi-ton entre mi et fa.
  4. (En particulier) Gamme, nom de la première note de la gamme dont la musique est formée.
    • Chacun d’ailleurs chantait dans un autre ton que son voisin. (Berlioz, Souvenirs de voyage, 1869, page 30)
  5. (Linguistique) Hauteur et modulation d’un son, typiquement d’une syllabe, comme trait phonologique.
  6. Manière de s’exprimer.
    • Bien qu’il n’eût pu comprendre un seul mot de ce qui avait été dit, Bert éprouva un choc en remarquant le ton qu’avait pris l’homme. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, p. 247, Mercure de France, 1921)
    • Le ton péremptoire et l’expression allusive me glacèrent. J’eus le pressentiment d’une discussion immédiate et violente. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 142)
    • Malgré sa corpulence excessive, l’autorité de M. Hector sur ses subordonnés n’est guère contestable. Il la doit surtout à sa placidité étudiée, au ton solennel et ampoulé qu’il affecte en s’exprimant […] (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Ce n'est pas pour ta pomme, Boutros, déclara-t-elle sur un ton de mépris et en traduisant son prénom en arabe. (Stefanàkis Dimitris, Jours d'Alexandrie, Éditions La Martinière, 2013)
  7. (Colorimétrie) Niveau de luminosité d’une couleur de base.
    • Différents tons de rouge.
  8. (cartographie) Caractère d'une couleur associé à la couleur qui produit sur l'œil une sensation lumineuse de niveau élevé.
synonymes traductions traductions traductions traductions
nom

SingulierPluriel
tontons

ton \tɔ̃\ masculin

  1. (marine) Partie supérieure du mât.
    • Le bas mât s’était rompu dans sa chute au ras du ton, de telle sorte que la hune peut être facilement retirée. (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)

Ton
nom propre

Ton

  1. (Géographie) Commune d’Italie de la province de Trente dans la région du Trentin-Haut-Adige.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.024
Dictionnaire Français