tonitruant
étymologie
Du verbe « tonitruer ».

adjectif

SingulierPluriel
Masculintonitruanttonitruants
Féminintonitruantetonitruantes

tonitruant \tɔ.ni.tʁy.ɑ̃\ masculin

  1. Qui fait un bruit comparable à celui du tonnerre.
    • Le Carcan rentrait des champs ; il fut mis au courant de l’affaire et bientôt mêla son organe tonitruant aux glapissements de sa conjointe. (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Le châssis grinça encore, puis, dans un crissement horripilant, le levier joua et la roue trembla et retomba dans l'eau dans un fracas tonitruant. (Tad Williams, L'arcane des épées, tome 8 : La tour de l'ange vert, traduit de l'américain par Jacques Collin, Editions Pocket/12-21, 2016)
  2. Qui occasionne un bruit retentissant.
    • À la vue d'Alger, de l'aéroport Houari Boumédiene, je me décontracte, le voyageur devant aussi, avec un lâcher de pets tonitruants. (Franck Saël, Le Voyage à Merahna, Editions Publibook, 2003, page 100)
forme fléchie

tonitruant \tɔ.ni.tʁy.ɑ̃\

  1. Participe présent de tonitruer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français