tonne
étymologie
De l’ancien français tonne, du bas-latin tunna (« récipient »), du gaulois tonna (« peau » cf. gallois ton, breton tonnen) : du sens de « peau » on serait passé à « sac en cuir, sac à vin, outre pour le vin » et de là à « tonneau, fût » [1].
Le Wiktionary donne ton#en|ton pour une variante de tun#en|tun et le donne d’origine germanique (voir tunna, « fût » en suédois) « mais il est peu clair si le celte ou le germain est l’étymon originel » [2].

nom

SingulierPluriel
tonnetonnes

tonne \tɔn\ féminin

  1. (Métrologie) Unité de mesure de masse en dehors du Système international (mais dont l’usage est accepté avec le SI), valant 103 kilogrammes, et dont le symbole est t. Aussi appelée tonne métrique.
    • A Renwez et à Lonny, on traite annuellement de 5,000 à 6,000 tonnes de betteraves avec lesquelles on fabrique environ 2,000 hectolitres d’alcool à 95° centésimaux. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 143)
    • Ces stocks qui étaient de moins d'un million de tonnes en 1929, se sont élevés jusqu'à 5 millions de t. en septembre 1935 et 4 millions fin juin 1936 ont progressivement décru jusqu'à 1,5 million de t. fin septembre 1937, diminuant d'environ 175 000 t. par mois. (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, page 365)
    • La production mondiale actuelle est d’environ 13,5 millions de tonnes de pois secs et 4,8 millions de tonnes de pois frais. (C.L.M. Bentvelsen, Réponse des rendements à l’eau, 1980, page 138)
  2. (Métrologie) Unité de mesure de masse anglo-saxonne, valant soit 2240 livres (tonne longue) au Royaume-Uni, soit 2000 livres (tonne courte) aux États-Unis.
  3. (familier) (Figuré) (hyperbole) Lourdeur exagérée.
    • Mon sac-à-dos pèse une tonne !
  4. Récipient de bois à deux fonds, en forme de muid, qui est plus grand et plus renflé par le milieu que le tonneau.
    • Nous vous prévenons, si vous visitez jamais la fameuse tonne dans la cave où elle est encore, de ne pas tirer la ficelle qui pend sous l’horloge placée à côté de Perhéo, le nain du dernier électeur, car vous seriez comme nous souffleté par une queue de renard que pousse un ressort. (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, pages 88-89)
    • Vieilleville n’aime que le bon vin, et il serait capable de trahir son roi pour une tonne de malvoisie. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
    • Le pauvre turco passait son temps sur la place Vendôme ou dans les cours du ministère de la Guerre, au milieu de ces camps désordonnés pleins de barils d’eau-de-vie toujours en perce, de tonnes de lard défoncées, de ripailles en plein vent où l’on sentait encore tout l’affamement du siège.. (Alphonse Daudet, Le Turco de la Commune, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 128)
  5. Réservoir cylindrique, souvent métallique, monté sur un châssis de remorque, et servant à transporter de l’eau, du purin, du lisier.
    • Le volume utile de la tonne est connu (indication fournie par le constructeur). Pour connaître le volume apporté lors du premier épandage, il suffit donc de remplir la tonne jusqu’au voyant, sans créer une dépression trop forte dans la tonne pendant le remplissage pour ne pas faire de mousse. (Comment régler son épandeur d’engrais ou de produits organiques ?, ARVALIS, 2004)
  6. (marine) Grosse bouée cylindrique, en bois ou en métal, servant à la signalisation ou à l’amarrage.
  7. (marine) Déplacement d’eau ou poids de marchandises transportées égal à mille kilogrammes environ.
    • Un cuirassé de vingt-cinq mille tonnes.
    • Un navire de douze mille tonnes.
  8. (Métrologie) Unité de mesure de force, plus correctement appelée tonne-force, correspondant à la force que la gravité terrestre exerce sur une tonne de masse.
    • Le gréement dormant en fil d’acier galvanisé, peut supporter un effort de dix tonnes sans se rompre. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  9. (zoologie) Coquille univalve de forme arrondie, synonyme de dolium (genre de mollusque).
    • Tonne cannelée.
  10. (Histoire médiévale) Pièce d’armure formée de lames forgées et articulées protégeant les hanches et le haut des cuisses du guerrier de la fin du Moyen Âge.
  11. (chasse) Installation fixe au bord d’un plan d’eau ou « mare de tonne », dans laquelle le chasseur, nommé tonnayre, passe la nuit. La chasse à la tonne est une pratique traditionnelle de certains départements côtiers.
    • Blanche retrouvait dans le jeune homme cet air absent de l’écolier à qui elle faisait répéter ses leçons, dans les aubes tristes d’autrefois, et qui n’écoutait pas, opposant à toutes les supplications et à toutes les menaces, un extraordinaire pouvoir de fuite et d’absence ; et de même qu’alors, il s’enfonçait avec délices dans le songe des vacances et de Bourideys et que, plus tard, il n’avait vécu que pour les plaisirs d’une vie de trappeur, capable de passer des nuits d’hiver dans une « tonne », à l’affut des canards sauvages, toute sa puissance d’attention et de désir s’était fixée, d’un seul coup, sur une femme ; une femme ordinaire, déjà usée, qui imitait vaguement Frégoli dans les music-halls de province (« la danseuse de Séville ! la Houri ! la danseuse cambodgienne ! »). (François Mauriac, Le Mystère Frontenac, 1933, pages 146-147)
synonymes
traductions
traductions
forme fléchie

tonne \tɔn\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de tonner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de tonner.
    • Dans ce cas, et dans l’ordre d’apparition des manifestations sonores à l’écran des journaux télévisés, il ralouille, râle, s’exclame, gronde, tonne, menace fermement, menace avec nuances, tonne, gronde, s’exclame, râle, ralouille et retourne au travail. (Luc Baron, Neal Caffrey nous cache quelque chose, 2017, page 37)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de tonner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de tonner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de tonner.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français