tonnelle
étymologie
(XIVe siècle)  Composé de tonne et de -elle.

nom

SingulierPluriel
tonnelletonnelles

tonnelle \tɔ.nɛl\ féminin

  1. (Architecture) berceau#fr|Berceau de treillage couvert de verdure.
    • Lorsque Bakounine eut fini sa toilette, nous sortîmes dans le jardin, où, sous une tonnelle, fut servi le déjeuner. (Debagori-Mokrievitch, Souvenirs sur Bakounine, traduits par Marie Stromberg, La Revue blanche, 1895)
    • Il ne quittait pas son suspect des yeux. Il le vit préparer la table sous la tonnelle, s’installer, déjeuner, puis débarrasser son couvert. Il fit une pause sandwich lorsque Arthur s'assoupit sur les coussins, à l'ombre du patio. (Marc Levy, Et si c'était vrai..., Ed. Robert Laffont, 2000, chap. 13)
  2. (Par extension) (Architecture) Structure métallique accompagnée de bâches en plastique utilisée en extérieur.
  3. (Par analogie) (technique) Ouverture voûtée qui communique avec l'intérieur d'un fourneau de fusion de verrerie.
  4. (chasse) Filet en forme de tonneau ouvert, utilisé pour attraper des perdrix.
    • Pratiquer la chasse à la tonnelle.
  5. (Pêche) Filet de pêche que l'on tend sur le bord des grèves.

traductions
forme fléchie

tonnelle \tɔ.nɛl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de tonneler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de tonneler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de tonneler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de tonneler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de tonneler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.031
Dictionnaire Français