tortu
étymologie
(XIIIe siècle) De l’ancien français . Dérivé de tort#fr-adj|tort avec le suffixe -u.

adjectif

SingulierPluriel
Masculintortu
\tɔʁ.ty\
tortus
\tɔʁ.ty\
Féminintortue
\tɔʁ.ty\
tortues
\tɔʁ.ty\

tortu \tɔʁ.ty\

  1. (vieilli) Qui n’est pas droit, qui est de travers.
    • Bois tortu. Bois qui n’est bon qu’à faire des courbes. (Augustin-Charles d'Aviler, Dictionnaire d’architecture civile et hydraulique, 1755, article « Bois », p. 65.)
    • Je ne sais pas si je lui rends service en le faisant vivre, tortu et malplaisant comme il est, mais c'est plus fort que moi… (George Sand, La Petite Fadette, 1849)
    • La plume à la main, il dessinait machinalement, durant des heures, des arbres tortus, des maisonnettes, des izbas, des télègues, des troïkas. (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1925, p. 313)

traductions
nom

SingulierPluriel
tortutortus

tortu \tɔʁ.ty\ masculin (pour une femme on dit : tortue)

  1. (vieilli) Celui qui n’est pas droit, qui est de travers.
    • Les jeunes, les vieux, les gras, les maigres, les grands et les petits, les droits, les tortus, les bancals, les boiteux recommencèrent à danser de plus belle, jusqu’aux chiens se dressaient sur leurs pattes de derrière pour danser aussi. (Charles Deulin, Cambrinus)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français