touraille
étymologie
(1597) En ancien français toraille, du latin torreo avec le suffixe -aille.

nom

SingulierPluriel
tourailletourailles

touraille \tu.ʁɑj\ féminin

  1. (Brasserie) Étuve pour sécher le grain ou le malt.
    • La chicorée est enlevée du sol au moyen du louchet et portée à proximité des tourailles. (A. Chevallier, De la chicorée dite café-chicorée, in Journal de chimie médicale, de pharmacie et de toxicologie, tome X, IIIe série, Paris, 1854)
    • Quand l’orge est bien germée, on la porte dans une étuve à courant d’air chaud, appelée touraille ; la chaleur arrête immédiatement la germination. En tamisant les grains, on en sépare les petites radicelles ou touraillons, que la dessiccation a rendues très-cassantes. L’orge est ensuite réduite en poudre grossière entre des meules horizontales et donne le malt. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 139)

traductions
forme fléchie

touraille \tu.ʁɑj\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de tourailler.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de tourailler.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de tourailler.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de tourailler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de tourailler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français