tourisme
étymologie
(1811) De l’anglais tourism.

nom

SingulierPluriel
tourismetourismes

tourisme \tu.ʁism\ masculin

  1. Action de voyager pour son plaisir.
    • Ils se déplaceraient uniquement pour vérifier que le paysage ressemblait bien à la brochure fournie par le tour operator. Le tourisme transforme le voyageur en contrôleur, la découverte en vérification, l’étonnement en repérage, le routard en saint Thomas. (Frédéric Beigbeder, 99 francs, Gallimard, 2000, collection Folio, page 155.)
    • Le narco-tourisme s’est surtout développé dans le secteur de Kafountine, qui bénéficie à la fois de la production locale de cannabis des îles Karone et de la proximité de l’aéroport international de Banjul (la capitale gambienne), moyen d’accès plus rapide et plus sûr que par Ziguinchor. Le tourisme sexuel s’est quant à lui développé plus particulièrement dans la zone du Cap Skirring, moins spécialisée que la Gambie voisine (surnommée « la Côte des gigolos »). (Jean-Claude Marut, Mondialisation, particularismes et lieux de pouvoir en Casamance, in L’Afrique politique 2002 : Islams d’Afrique : Entre le local et le global, Éditions Karthala et CEAN, 2002)
    • D'abord réservées aux scientifiques, les Pyrénées ont ensuite accueilli un tourisme prudent en attendant les pyrénéistes, ivres de conquêtes. (André Lasserre, Petite histoire de la Bigorre, Éditions Cairn, 2015)
  2. Ce qui a rapport aux voyages de touristes.
    • Agence de tourisme.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.014
Dictionnaire Français