trahison
étymologie
Du moyen français trahison, de l’ancien français traison (ca. 1160), traison, traisun (ca. 1110), du latin traditio, dérivé de trado, dont tradition est un doublet étymologique.

nom

SingulierPluriel
trahisontrahisons

trahison \tʁa.i.zɔ̃\ féminin

  1. Action d’une personne qui trahit.
    • […] ; les ouvriers vaincus sont persuadés que leur insuccès tient à la vilenie de quelques camarades qui n'ont pas fait tout ce qu'on avait le droit d'attendre d'eux; de nombreu­ses accusations de trahison se produisent, parce que la trahison peut seule expliquer, pour des masses vaincues, la défaite de troupes héroïques; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.358)
    • Cette trahison se colore de grands mots. Aimer son pays c'est toujours, selon l'opinion régnante, aimer la gloire, la richesse, et le pouvoir. (Alain, Souvenirs de guerre, page 236, Hartmann, 1937)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français