trajet
étymologie
(XVIe siècle) Du latin trajectus.

nom

SingulierPluriel
trajettrajets

trajet \tʁa.ʒɛ\ masculin

  1. Espace à traverser, route à faire d’un lieu à un autre.
    • Le trajet de Calais à Douvres est de sept lieues.
    • Le trajet de Paris à Lyon est un trajet bien long.
  2. (En particulier) Chemin que suit un projectile en traversant un corps.
    • Le trajet d’une balle.
  3. (Médecine) Étendue linéaire qu’occupe un organe.
    • Le trajet d’un nerf, d’un vaisseau.
  4. (Médecine) Sorte de canal ou de conduit que forme une cavité.
    • Le trajet d’une plaie, d’une fistule, etc.
  5. Action de traverser l’espace d’un lieu à un autre.
    • Après un long et intéressant trajet à travers les provinces de la Russie méridionale, j’avais franchi le Caucase et je comptais bien me reposer dans la capitale de la Transcaucasie… (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • J'appris, durant le trajet en taxi, que le Casimir en question était un « fourgue », un recéleur. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Après un trajet de vingt minutes se dessina devant lui la silhouette de la petite ville de Saint-Laurent-Nouan, inhabituellement sombre en cette nuit, sans lumière aux fenêtres ni éclairage public. (Marc Elsberg, Black-out : Demain il sera trop tard, traduit de l’allemand, Piranha, 2015)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français