treuil
étymologie
Du latin torculum devenu troclum ayant donné troil, truil en ancien français voir trochlea « poulie » en latin.

nom

SingulierPluriel
treuiltreuils

treuil \tʁœj\ masculin

  1. (logistique) Appareil de levage ou de tirage formé d’un cylindre horizontal appelé tambour, tournant sur un axe et qui assure l'enroulement libre du câble. Le treuil peut-être, comme le treuil de halage, entraîné manuellement par une manivelle et un pignon qui engrène directement sur une grande couronne dentée associée au tambour ou actionné par un moteur à vapeur, thermique ou électrique.
    • …on monte ce châssis à l’aide d’un treuil disposé à cet effet, et on le fait passer dans l'appareil. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Un embrayage à roue libre, combiné avec un enclenchement à clabots relie l’arbre du frein auxiliaire à l’arbre principal du treuil. (Pierre Motard, Forage Rotary: Les matériels auxiliaires, page 94, 1971)
  2. (Saintonge) Pressoir.
    • Les pressoirs seuls restaient ouverts pour donner de l’air aux planchers des treuils, et d’un bout à l’autre du village une moiteur de raisins pressés, la chaude exhalaison des vins qui fermentent, se mêlaient à l’odeur des poulaillers et des étables. (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 18)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français