triporteur
étymologie
Depuis 1935, de tri-porteur, formé en 1900 de tri-, abréviation de tricycle, et de porteur.

nom

SingulierPluriel
triporteurtriporteurs

triporteur \tʁi.pɔʁ.tœʁ\

  1. Tricycle à pédales ou à moteur muni d'une caisse pour le transport des marchandises légères.
    • Il met le pied sur la chaussée juste au moment où, juché sur un triporteur, le jeune livreur d’une grande épicerie voisine arrive comme un projectile. (Anonyme, L'Œil de Paris pénètre partout, 29 novembre 1920, p. 8)
    • Elle vit la bonne pluie de Paris et sa bonne boue, les familiers immeubles gris et deux tours d’église et une crémerie, un restaurant, et les taxis de Paris, les triporteurs, les autos de maître, tous les passants, les camelots, les parapluies de Paris. (Jules Supervielle, Le Voleur d’enfants, 1926, p. 68)
    • Le livreur de la supérette Mignot, à Malivert, faisait la tournée des clients à l’ancienne, avec un triporteur Peugeot 125 cc, modèle 1959. Ce véhicule, poussif dans les montées, avait une violente tendance à se renverser dans les virages, si on n’abordait pas ceux-ci avec d’infinies précautions. (Jacques Bens, Lente sortie de l'ombre, Stock, 1998, p. 146)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français