trompette
étymologie
De trompe, par ajout du suffixe diminutif -ette.

nom

SingulierPluriel
trompettetrompettes

trompette \tʁɔ̃.pɛt\ féminin

  1. (Musique) Instrument à vent, de la famille des cuivres, à son clair et éclatant.
    • Des torches s’allument […] et une trompette gémit dans les créneaux comme la trompette du jugement. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Le fracas de l’orchestre leur arrivait, assourdissant. Par instants, les violons dominaient le vacarme qu’ils semblaient apaiser, caresser, contenir, mais le saxo, le piston, la clarinette et surtout la trompette […] se mettaient ensemble à mugir et à pétarader de telle sorte que personne ne parlait plus. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • La trompette ne jouit pas d’une tessiture très étendue, mais c’est elle qui domine les aigus, et ça, ça suffit à lui tailler la part du lion. Son éclat, sa vélocité, sa brillance ou son feutré, selon qu’elle flirte ou non avec une sourdine, en font avec Dizzy Gillespie, Howard McGhee ou Fats Navarro, un élément indispensable du jazz de l’époque. (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 178)
    1. (Musique) (militaire) Instrument sans piston qui remplace le clairon dans la tradition militaire de la cavalerie.
      • Souvent confondus, clairon et trompette dite naturelle ou de cavalerie se distinguent par la forme de leurs tuyaux : conique sur le clairon et cylindrique sur la trompette. Cette différence de forme engendre une différence de sonorité : plus aigüe et perçante sur la trompette, plus ronde sur le clairon. (Typologie des instruments à vent selon leur mode de production des notes, fiche Clairon et trompette de cavalerie, jeanluc.matte.free.fr)
  2. (musique) Jeu d’orgue de la famille du jeu d’anche.
  3. (Conchyliologie) Genre de mollusques à coquille univalve tournée en spirale, qu’on nomme autrement « buccin ».

traductions
nom

SingulierPluriel
trompettetrompettes

trompette \tʁɔ̃.pɛt\ masculin

  1. Celui qui sonne de la trompette.
    • […] le même héraut, qui était déjà venu au nom de son maître, se détacha de l’armée, précédé d’un trompette, et s’approcha jusqu’au pied des murailles. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Canalis, dit-il une fois, me fait l’effet de l’homme le plus courageux, signalé par le grand Frédéric après la bataille, ce trompette qui n’avait cessé de souffler le même air dans son petit turlututu ! (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Derrière les squatters, arrivent cinq ou six soldats, un tambour, un trompette et un officier quelconque, portant un drapeau étoilé. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
forme fléchie

trompette \tʁɔ̃.pɛt\ (orthographe traditionnelle)

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe trompeter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe trompeter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe trompeter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe trompeter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe trompeter.
forme fléchie

trompette \tʁɔ̃.pɛt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe trompetter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe trompetter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe trompetter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe trompetter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe trompetter.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français