trop-plein
étymologie
Qui est « trop plein », et qui donc déborde. voir trop, plein

nom


trop-plein \tʁo.plɛ̃\ masculin

  1. Ce qui excède la capacité d’un vase, d’un réservoir, etc., ce qui en déborde.
    • Le trop-plein du tonneau s’est répandu de tous côtés.
    • Le trop-plein d’une citerne, d’un étang, d’un canal.
  2. (technologie) Dispositif destiné à évacuer un liquide en excès.
  3. (hydrologie) Réservoir pour recevoir un liquide en excès.
  4. (Figuré) Ce qui déborde, qui ne peut plus être contenu.
    • Ce fut comme un trop-plein qui sortit de mon cœur, et dont il était soulagé au fur et à mesure qu’il se désemplissait. (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 75)
    • Il n’alla pas non plus de leur côté, parce qu’il sentait bouillonner au-dedans de lui un trop-plein de rage et d’appréhension, et qu’il éprouvait le besoin de tirer sur ces deux hommes. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 354 de l’éd. de 1921)
    • Et puisque chez Riverside on lui fait comprendre qu’il faut la mettre en veilleuse, eh bien, c’est sur un autre label, Signal, qu’il déversera son trop-plein de compositions. (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 162)
    • Le trop-plein d’émotions contradictoires, le manque de sommeil et la faim, cette course effrénée sur la Voie de l’Illumination, les deux meurtres sanglants, pratiquement sous ses yeux… (Dan Brown, Anges et démons, 2000, traduit par Daniel Roche, JC Lattès, 2005, page 326)
synonymes
Ce qui excède la capacité d’un vase, etc. (1)
Dispositif destiné à évacuer un liquide (2)

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français