trou de mémoire
étymologie
 Composé de trou et de mémoire.

locution nominale


trou de mémoire \tʁu də me.mwaʁ\ masculin

  1. Incapacité temporaire à se rappeler une chose précise.
    • Elle peut réduire vos propos à une succession de banalités et vous exposer à certains pièges comme le trou de mémoire et le manque de contact avec le public. (Roger Moyson, Faire face au public et aux médias: Conseils, techniques, exercices, De Boeck Supérieur, 2003)
    • Amnésique, je cherchais à me souvenir sans y parvenir, chaque trou de mémoire me rendait de plus en plus malheureux et chaque pas se perdant dans chaque trou me faisait trébucher […]. (Fabrice Lavenu, Soliloques et trous de mémoire, BoD/Books on Demand, 2016, chap. 27)
    • Il s'ensuit diverses sensations physiques (p. ex., rougissements, tremblements, transpiration) et une contre-performance des fonctions cognitives (p. ex., problèmes de concentration, trous de mémoire). (Stéphane Bouchard & Bernard Rivière, Les troubles anxieux, chap. 3 de Psychologie clinique de la personne âgée, sous la direction de Philippe Cappeliez, Philippe Landreville & Jean Vézina, Ottawa : Presses de l'Université d'Ottawa & Paris : Masson, 2000, page 57)
    • Le commissaire me prenait pour une bille ou bien il avait des trous de mémoire, je penchais plutôt pour la première solution, alors je répétai sans m'énerver, que ça soit naturel :
      – Non, il était en costard, je crois vous l'avoir déjà dit, non ?
      (Pascal Dessaint, Les Hommes sont courageux, Éditions Rivages, 2013)

traductions
  • anglais : brainfart
  • italien : vuoto di memoria



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français