truquer
verbe

truquer \tʁy.ke\ transitif conjugaison

  1. Modifier, altérer, falsifier un meuble, un objet d’art pour lui donner l’apparence d’une qualité qu’il n’a pas.
    • Ce tableau a été truqué.
    • Cette commode n’est pas ancienne, elle est truquée.
  2. (Par extension) (familier) Altérer dans le dessein de tromper.
    • "Il est possible de truquer une élection au Sénégal, mais ce n'est pas facile, a-t-il déclaré lors d’un rassemblement tenu ce samedi à Kédougou. Les gens disent que Macky a déjà truqué l'élection, mais ce n'est pas vrai." (Ousmane Sonko : "Ce n'est pas facile de truquer une élection au Sénégal", leral.net, 17 février 2019)
    • Et la roulette est tellement truquée qu’un soir où un type avait gagné quelque chose, le croupier a dû entrer au sana. (Peter Cheyney, Les femmes s’en balancent, traduction de Michelle et Boris Vian, Gallimard, 1949, page 21).''
    • Une émission de TV a proposé à un joueur hollandais de truquer un match. (Pays-Bas, une émission a proposé à un joueur de truquer un match, goal.com, 26 janvier 2016)
    • — Vous êtes au courant de l’arnaque ? C'est l’hypercherie ! L’embrouille totale. Tout est truqué. Silbermann, ça vous dit quelque chose ? C'est lui le cerveau de la magouille ! (Frédéric Lasaygues, Back to la Zone, Paris : Éditions J'ai lu, 1992)
  3. (football) (intrans) Pour un gardien de but, se positionner de façon excentrée lors d’un tir au but, afin d’inciter le tireur à tirer d’un certain côté.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.164
Dictionnaire Français