tu
étymologie
(Pronom personnel) Du latin tu.
(Particule) Variation de ti, lui-même apocope de t-il.

pronom personnel


tu \ty\ masculin et féminin identiques, singulier

  1. Pronom personnel sujet de la deuxième personne du singulier. Note: Il désigne la personne à qui l’on parle, et peut être aussi bien masculin que féminin. C’est un pronom clitique ; cela signifie qu’il se trouve toujours à proximité du verbe dont il ne peut être séparé que par un autre pronom clitique ou par la particule négative ne, soit immédiatement après le verbe dans l’inversion clitique. Dans tous les autres cas, on emploie te ou toi comme pronom personnel de la seconde personne du singulier.
    • Luke, tu es mon fils.
    • Ô Roméo, Roméo, pourquoi es-tu Roméo ? (William Shakespeare, Roméo et Juliette)
    • Où t’en vas-tu pensée où t’en vas-tu rebelle. (Louis Aragon)
    • Tu ne m’as pas répondu, l’autre jour.
    • Tu es heureux.
    • Tu m’as parlé de cette affaire.
    • Tu t’en repentiras.
    • Tu en auras des nouvelles.
    • Tu y étais.
    • Tu ne le verras plus.
    • Son « tu » me froissa un peu. Mais je lui répondis gaminement : « Tu trouves que j’ai engraissé! » Il partit d’un fou rire. Et, à partir de ce jour, nous nous tutoyâmes et nous devînmes les meilleurs amis du monde. (Ma double vie : mémoires de Sarah Bernhardt, Paris : Librairie Charpentier et Fasquelle, 1907, chap. 13)
  2. (popu) on#fr-pronom-pers|On, un humain indéfini en général. Note: La nuance est que tu dans cet usage représente un indéfini singulier, alors que on en représente un la plupart du temps pluriel.
    • Quand on te donne une baffe, tu la rends.
    • T’as pas besoin d’un flash quand tu photographies un lapin qui a déjà les yeux rouges.

traductions
  • allemand : du
  • anglais : you, thou (Archaïsme)
  • espagnol :
  • italien : tu
  • portugais : tu, você (Brésil)
  • russe : ты

forme fléchie

tu \ty\

  1. Participe passé masculin singulier de taire.
    • Mon oncle, qui s’était tu jusqu’alors, nous reprit en souriant tristement. (André Gide, La Porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, page 38)
    • Chacun but, avec la même gravité que le dimanche, à la messe, quand l’orgue s’est tu et que l’on rompt le pain bénit. (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 58)
    • « Vous l’intimidiez. Moi, vous ne m’intimidiez pas, mais… je comprends qu’il se soit tu. » (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 169)
    • Ça me rendait furieux, mais je me suis tu. (Eriek Verpale, Olivetti quatre-vingt-deux, 1996, page 7)

particule

tu \t͡sy\

  1. (Canada) (familier) Marqueur interrogatif ajouté après un verbe. Est-ce que.
    • Je suis-tu obligé de manger ma soupe ?
      Est-ce que je suis obligé de manger ma soupe ?
    • Elle téléphone-tu ?
      Est-ce qu’elle téléphone ?
    • Tu m’aimes-tu ? (Richard Desjardins)
    • Quand je suis arrivée au comptoir, la fille m’a souri pis m’a dit « Hi ». Franchement! J’ai-tu l’air d’une Anglaise? (Montréal, ville dépressionniste, Moult Éditions, Montréal, 2017, page 228)
synonymes
TU
étymologie
(sigle) Sigle.

nom

TU \te.y\ invariable masculin

  1. Temps universel [coordonné].
  2. (prog) Test unitaire.
synonymes
Temps universel

traductions
  • anglais : UT

traductions
  • anglais : UT



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français