uniment
étymologie
 Composé de uni et de -ment.

adverbe

uniment \y.ni.mɑ̃\

  1. Également et toujours de même sorte.
    • Ce fil est filé uniment.
    • Cette toile est travaillée uniment.
  2. (Figuré) Simplement, sans plus.
    • C’est tout uniment une description exacte et scientifique d’une sorte de folie très-rare en France. (Stendhal, De l’Amour, 1re préface, 1826, 1822)
    • Il vit que son notaire était bien décidément un imbécile qu’il fallait tout uniment congédier, et il l’arrêta résolument par un geste. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • M. Gélis est tout uniment le jeune homme qui, l’an passé, m’a traité d’imbécile, sous les marronniers. (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 186.)
    • Sans entrer dans le détail de situations souvent complexes, le soutien financier que l’Afrique reçoit de ses Argonautes à l’étranger est, indiscutablement, très important. Mais il n’est pas tout uniment bénéfique.(Stephen Smith, La Ruée vers l’Europe, Grasset, 2018, page 200)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français