vaillamment
étymologie
De vaillant et du suffixe -ment.

adverbe

vaillamment \va.ja.mɑ̃\

  1. D’une manière vaillante ; avec vaillance.
    • Les Abydéniens n'avaient qu’un de ces deux partis à prendre, ou de se rendre à discrétion, ou de continuer à se défendre vaillamment, (Charles Rollin, Historique ancien Œuv. t. VIII, p. 205, dans POUGENS.)
    • Je sais par vos blessures et par les miennes, leur dit Charles XII, que nous avons vaillamment combattu ensemble ; vous avez fait votre devoir jusqu'à présent, faites-le encore aujourd'hui, (Voltaire, Charles XII, 6.)
    • Nous te chargeons, mon frère, […], de te battre vaillamment, et nous ne doutons pas que la bonne cause ne triomphe. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Si les Spinaliens soutinrent vaillamment un siège contre Charles le Téméraire, il n'en fut pas de même, deux siècles plus tard, quand Louis XIV déploya contre eux ses forces […]. (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • L'accident n'avait en rien entamé la bonne humeur des convives qui attaquaient vaillamment le plateau de fromages bourguignons : clacbitou, chaource, époisses, trou du cru, soumaintrain... Quoique grand amateur de fromages, Adrien n'y toucha pas. (Michèle Barrière, L'Assassin de la Nationale 7, Le Livre de Poche, 2014, chap. 5)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français