venue
nom

SingulierPluriel
venuevenues

venue \və.ny\ féminin

  1. Action de venir ; arrivée.
    • Le Prince […] ne peut naturellement vous recevoir en ce moment, mais il juge que votre venue est providentielle. Une dernière grâce du ciel, un heureux présage. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 137 de l’éd. de 1921)
    • Il est interrompu par la venue de Claudette, plus sémillante que toujours, la tétance brandie sous un teeshirt représentant un tigre mordoré en train de feuler comme un con. (Frédéric Dard, San-Antonio : La pute enchantée, éd. Fleuve noir, 1982, chap. 6)
  2. (soutenu) Entrée en scène d’un personnage historique.
    • Avant la venue de Malherbe.
    • La venue du Messie, L’incarnation du Fils de Dieu.
  3. Manière dont poussent les arbres, les plantes.
    • Cet arbre est d’une belle venue.
  4. (Par extension) Se dit aussi des personnes.
  5. (populaire)
    • Il a la jambe tout d’une venue : Se dit d’un homme qui n’a pas les mollets marqués.
  6. (Figuré)

traductions
traductions
forme fléchie

venue \və.ny\

  1. Féminin singulier de venu#fr|venu.
forme fléchie

venue \və.ny\

  1. Participe passé féminin singulier de venir.
    • Ce qui fait que cette Amérique-là ne se reconnaît plus dans celle qui est venue ensuite, c’est que, du fait de la troisième vague d’immigration, elle s’est désanglo-saxonnisée. (André Siegfried, L’âme des peuples, 1950, page 173)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français