verdâtre
étymologie
Dérivé de vert et suffixé par -âtre, qui marque l’atténuation.

adjectif

SingulierPluriel
verdâtreverdâtres

verdâtre \vɛʁ.datʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui tire sur le vert.
    • Le soleil pâlit au milieu de son cours, et l'azur du ciel, traversé de bandes verdâtres, semble se décomposer dans une lumière louche et troublée. (François-René de Chateaubriand, Les Martyrs, livre dix-neuvième, volume 2, éd. Le Normant, 1809, p. 239)
    • Les grands floes épais mis en liberté sont usés par la friction, rongés par les mouvements de la mer et par le dégel, ils constituent fréquemment des masses aux formes bizarres et élégantes d'une glace bleue-verdâtre très dure. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Au loin, il y avait de ces champignons qui érigent un gland glueux de pus verdâtre ou qui s'affaissent, flasques, comme des éponges pourries aux puanteurs de charognes. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Le Choin, au contraire, garde toute l'année une teinte terne, gris-verdâtre, qui s'anime à peine au printemps , […]. (Pierre Allorge , Les Associations végétales du Vexin français, thèse de doctorat, faculté des sciences de Paris, 24 novembre 1922, p.129)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.030
Dictionnaire Français