verdet
étymologie
De verdvert ») avec le suffixe -et.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinverdetverdets
Fémininverdetteverdettes

verdet \vɛʁ.dɛ\

  1. Vert, vert clair.
    • une herbe verdette avait monté. (Jean Giono, Regain (roman), 1930.)
    • Ils planèrent au-dessus de brèches disputées aux chlorites par le mica noir. Enchantement infini d’un monde verdet. — (Robert Darvel, L’Homme qui traversa la Terre, Les Moutons électriques, 2016, page 211.)

nom

SingulierPluriel
verdetverdets

verdet \vɛʁ.dɛ\ masculin

  1. (chimie) Acétate de cuivre.
    • Une lampe à pétrole, alimentée avec parcimonie, répandait sur tous les objets une lumière verdâtre;[…], du verdet authentique sur les petites mesures en cuivre, où les paysans buvaient à même devant le buffet sur lequel ils jetaient leur monnaie de billon. (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch; Don Juan de Kolomea, dans les Contes Galiciens, traduction anonyme de 1874)
  2. Jeune cerf mâle adulte.
    • Mais le besoin physique de vaincre, la vue des biches à quelques pas, la joie même d’être où il était, sur la pelouse des Orfosses Mouillées, parmi les bêtes de la harde natale, celle de se mesurer avec son ancien camarade, vrais cerfs tous deux et non plus verdets, emportèrent son regret dans une recrue de sauvage ardeur. (Maurice Genevois, La dernière harde)
  3. Maladie du maïs causée par un champignon parasite.
    • C'est le verdet qui cause la pellagre.
  4. (histoire) royaliste#fr-nom|Royaliste contre-révolutionnaire qui arborait une cocarde verte, couleur du comte d'Artois.
    • À Bordeaux, en 1815, il avait été verdet. À cette époque, la fumée de son royalisme lui sortait du front sous la forme d'un immense plumet blanc. (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866)
synonymes
Verdet
étymologie
A cause de leur uniforme de la couleur du verdet.

nom

SingulierPluriel
verdetverdets

Verdet masculin

  1. (histoire) (FR) Quelqu’un des volontaires armés qui composaient les bandes formées à Nîmes en 1815, à la voix du duc d'Angoulême, et qui l'accompagnèrent dans sa campagne de massacres dans le Midi de la France.
    • Ma première condamnation est due aux Verdets, des hommes qui s’intitulaient alors pères de la foi, et qui n'étaient autres que ces hideux jésuites que le Parlement, en 1762, a traité de corrupteurs de la jeunesse. (Réponse de M. Raspail père à l'avocat général, lors du procès de François-Vincent Raspail le 12 février 1874)
    • Le nom de Verdets se lie trop intimement aux massacres du Midi pour n'être pas long-temps célèbre dans cette partie de la France, et les soldats de la vieille armée qui ont traversé la Provence et le Languedoc après Waterloo se le rappellent avec autant de douleur que de mépris. (Collectif, Dictionnaire politique: encyclopédie du langage et de la science politiques, 1842, page 941)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français