vert-de-gris
étymologie
Du moyen français vert de Grice « rouille du cuivre obtenue par des procédés chimiques » ; altération de vert de Grece « vert de Grèce » par proximité phonétique entre gris et Grèce.

nom

vert-de-gris \vɛʁ.də.ɡʁi\ masculin invariable

  1. Patine verte qui se forme à la surface des objets de cuivre, lorsqu’ils demeurent quelque temps exposés à l’action de l’air humide.
    • La première fois que Guylain l'avait vue, la couleur vert-de-gris de sa coque métal de l'avait pas étonné. (Jean-Paul Didierlaurent, Le liseur de 6h27, Au Diable Vauvert, 2014, p. 20)
    • Le vert-de-gris est un carbonate hydraté de cuivre.
    • Le vert-de-gris est un poison.
  2. Acétate basique de cuivre.
  3. (Péjoratif) (vieilli) (injur) Soldat allemand durant la Première et la Seconde Guerre mondiale.
    • Leurs premiers mots furent des moqueries à l'encontre du boche, du chleuh, du vert-de-gris, du doryphore, chacun y allant d'un sobriquet le plus méprisant possible pour qualifier l'allemand pincé par une étrille. (Philippe Lhommet, Cauchois d'hier et d'autrefois, TheBookEdition, 2013, page 153)
synonymes
traductions
adjectif

vert-de-gris \vɛʁ.də.ɡʁi\ invariable

  1. Couleur du vert-de-gris. Mélange de vert et de gris. #95A595
    • On ne pouvait pas se lasser de regarder leur bouche et leurs yeux que rien ne déséquilibrait, sur lesquels passait et repassait l’ombre vert-de-gris des branches de pins. (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 226)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français