violation
étymologie
Du latin violatio.

nom

SingulierPluriel
violationviolations

violation \vjɔ.la.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de violer un engagement, de porter atteinte à un droit, d’enfreindre des règles, profanation d'une chose sacrée.
    • Très tôt donc, dès décembre 1936. le patronat vendéen a tenté de reprendre les avantages abandonnés à l'été 1936 devant la crainte de la contagion « grévicultrice » ; ceci expliquerait la dégradation continuelle des rapports sociaux et le reflux du mouvement ouvrier jusqu'à l'échec retentissant de novembre 1938. De nombreuses plaintes pour violation des conventions collectives et non-application des lois sociales ont été déposées devant la commission. (Florence Regourd, La Vendée ouvrière: grèves et ouvriers vendéens, 1840-1940, éd. Cercle d'or, 1981, page 163)
    • La violation d’un asile; une violation de domicile.
    • Une violation de sépulture.
  2. Atteinte à ce que l'on doit respecter, profanation.
    • La violation du code de bonne conduite en matière d'environnement.
    • La violation des règles du (beau) langage.
    • On n'avait pas encore choisi le lieu où on déposerait le corps d'une manière définitive. Ce transport d'ailleurs eût pu se prolonger jusqu'à une heure avancée et entraîner une violation du sabbat ; or les disciples observaient encore avec conscience les prescriptions de la loi juive. On se décida donc pour une sépulture provisoire. (Renan, Vie de Jésus, 1863)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français