violemment
étymologie
De violent#fr|violent et -ment#fr|-ment.
voir -emment.

adverbe

violemment \vjɔ.la.mɑ̃\

  1. Avec violence ; avec impétuosité.
    • Pris au dépourvu, je suis projeté violemment en avant; le pommeau de ma selle arabe m'empêche de passer pardessus la tête de ma monture, mais me donne une contusion à l'épigastre […]. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 155)
    • Elle tenta d’entraîner François et, comme celui-ci l'envoyait paître, elle l’abandonna, ouvrit la porte et la referma violemment. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 49)
    • Ces couches [roches] violemment inclinées et presque perpendiculaires, (Georges Louis Leclerc, Min. t. I, p. 181.)
  2. Avec ardeur.
    • Haïr violemment.
    • Si je suis dieu, vous cesserez de m’aimer, ou du moins vous ne m’aimerez plus avec tant d’ardeur ; car il s'en faut bien qu’on aime les dieux aussi violemment que les hommes, (Jean de la Fontaine, Psyché, I, p. 54.)
  3. Très fortement.
    • L'abbé Têtu a été violemment occupé pour le mariage de M. de Chapes et de Mlle d’Humières, (Marquise de Sévigné, 22 juin 1690.)
    • Un homme violemment soupçonné d’un crime qui méritait la mort, (Montesquieu, Esp. XXVIII, 27.)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français