vulgairement
étymologie
Dérivé de vulgaire avec le suffixe -ment.

adverbe

vulgairement \vyl.ɡɛʁ.mɑ̃\

  1. Communément ; dans le langage populaire ou familier.
    • En 1213, le roi Jean, vulgairement nommé Jean sans Terre, et plus justement sans vertu, (Voltaire, Dict. phil. Donations. — cité par Littré)
    • Le chénopode, appelé vulgairement patte d'oie ou ansérine, doit ce nom à la disposition de ses feuilles ; l’ambrosie en est une espèce. (Eugène Cortambert, Physiographie. Description générale de la nature, pour servir d'introduction aux sciences géographiques, Paris : chez Ch. Piquet & chez Veuve Kilian, 1836, p.354)
    • L'oxalide petite oseille, oxalis acetosella, Lin., porte vulgairement les noms de surette, alléluia, etc. Elle croit assez communément dans les bois et les lieux couverts de presque toute la France. (Encyclopédie du dix-neuvième siècle: répertoire universel des sciences, des lettres et des arts, édité par Ange de Saint-Priest, tome 18, Paris, 1848, p. 266)
  2. D’une manière vulgaire ou triviale.
    • Apprenez, sotte, à vous énoncer moins vulgairement, (Molière, Les Précieuses ridicules, acte 7. — cité par Littré)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.012
Dictionnaire Français