zoochorie
étymologie
De zoo- (« animal ») et -chorie.

nom

SingulierPluriel
zoochoriezoochories

zoochorie \zɔ.ɔ.kɔ.ʁi\ féminin

  1. (botanique) Dispersion des bulbilles, des graines ou des fruits par les animaux.
    • La zoochorie active (diaspores ingérées directement par les animaux) et la zoochorie passive (diaspores transportées par les phanères des animaux) représentent la fraction la plus élevée ou plus ou moins équivalente à l’anémochorie. (Catherine Orliac, Archéologie en Océanie insulaire: Peuplement, sociétés et paysages, Éditions Artcom', 2003, p. 132)
    • La dissémination des graines par les animaux ou zoochorie est fréquente. La zoochorie permet la dissémination des graines sur de grandes distances. Par exemple, les graines de moabi sont mangées par les animaux (éléphant), celles de Maesopsis par le calao, les noix sont stockées par les rongeurs, les petites graines par les fourmis, etc. (Jean-Noël Marien & Dominique Louppe, Les plantations, chap. 8 du Mémento du forestier tropical, coordonné par Dominique Louppe & ‎Gilles Mille, Éditions Quae, 2015, p. 740)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.038
Dictionnaire Français